Santé5 conseils pour faire baisser la fièvre

5 conseils pour faire baisser la fièvre

La fièvre est un symptôme courant de plusieurs maladies infectieuses. Elle se déclare durant la grippe, la rhinopharyngite, les infections urinaires et gastro-entérites, la sinusite ou encore l’angine. Symptôme banal, la fièvre est la réaction de défense naturelle du corps. Une température supérieure élevée (>38°C) nécessite d’être baissée afin d’éviter l’épuisement.

Dans cet article, retrouvez les meilleurs remèdes contre la fièvre.

Comment savoir si vous avez de la fièvre ?

Comment savoir si vous avez de la fièvre ?

Pour savoir si vous avez de la fièvre, il faut simplement prendre la température de votre corps. Les chiffres qui suivent sont présents comme références à garder en tête :

La température normale de l’être humain est de 36°C à 37,5°C.

Chez l’adulte comme l’enfant, une température qui dépasse 38 C est considérée comme une hyperthermie. C.-à-d. de la fièvre.

Si la température se situe entre 37,8°C et 37,9°C, les médecins parlent d’un état fiévreux, parfois les prémices de la fièvre.

Mesurez votre température avec un thermomètre. Ce dernier peut être digital par voie buccale, axillaire sous les aisselles ou rectale.  Comparez ensuite le résultat avec les chiffres ci-dessus.

5 conseils pour faire baisser la fièvre

Découvrez-vous

Le premier geste à adopter est de découvrir le malade fiévreux. Il faut aérer le corps et éviter de le chauffer encore plus. Dans certains services pédiatriques, les enfants sont mis torse nu en cas de poussée de fièvre.

N’hésitez pas à baisser le chauffage et à enlever les couvertures et les couches de vêtements superflus. La température ambiante de la pièce doit se situer autour de 18 degrés. Évidemment, faites-le de manière successive. Si vous découvrez un malade d’un coup, il risque de faire un choc thermique.

Prenez une douche fraîche

En cas d’une forte fièvre, un bain frais peut s’avérer agréable et réduire la température du corps. Tandis que c’était une réaction très recommandée autrefois, les médecins nuancent cette pratique. En effet, certains patients ont tendance à ressentir une gêne suite à une douche fraîche. Elle n’est recommandée qu’en cas de forte transpiration et à condition qu’elle soit rapide.

Hydratez-vous régulièrement !

S'hydrater pour faire baisser la fièvre

L’hydratation est un acte essentiel lors d’une fièvre, qu’elle soit élevée ou modérée. Boire de l’eau permet de diluer les virus et de faciliter l’élimination des corps nuisibles. La fièvre peut parfois faire transpirer et l’organisme se déshydrate peu à peu. C’est quelque chose qui peut être très dangereux et affaiblir considérablement le malade.

Attention toutefois à ne pas boire de l’eau n’importe comment. Il faut boire de petites quantités régulièrement. De grosses gorgées peuvent mener à un inconfort, surtout si la fièvre est forte.

Vous pouvez également passer une compresse d’eau froide sur le front et la nuque, sans pour autant sécher l’excès d’humidité. Ce dernier va justement s’évaporer seul, ce qui va refroidir le corps.

Prenez du paracétamol

En cas d’état fiévreux et si la fièvre ressentie est mal tolérée par le malade, les professionnels de la santé recommandent de commencer un traitement antipyrétique. Ce dernier est composé de paracétamol en premier recours. S’il s’avère inefficace, des anti-inflammatoires comme l’ibuprofène peuvent être conseillés.

Alors que certains peuvent être tentés de prendre de l’aspirine, il ne faut pas perdre de vue que ce médicament fluidifie le sang, car il empêche l’agrégation des plaquettes. Il faut être prudent, surtout chez l’enfant.

Veillez cependant à toujours contacter un médecin avant de commencer un quelconque traitement.

Utilisez des plantes médicinales ou de l’homéopathie

Utilisez des plantes médicinales ou de l'homéopathie contre la fièvre

L’homéopathie est une médecine douce millénaire qui a d’ores et déjà fait ses preuves. C’est une méthode thérapeutique qui repose sur le fait d’administrer une infime dose de remèdes similaires aux maladies. En d’autres termes : les médecins, naturopathes et autres professionnels traitent les pathologies par leurs semblables.

Le but est de stimuler le processus d’auto guérison du corps en veillant à rééquilibrer l’organisme en profondeur. Pour lutter contre la fièvre de manière naturelle, les homéopathes recommandent de prendre de la belladone (Belladonna), une herbe dont les principes actifs réduisent, entre autres, la fièvre.  En cas de fièvre brutale, vous pouvez prendre 3 à 5 granules de Belladonna 5 toutes les heures.

L’une des autres solutions 100% naturelles est de soigner la fièvre grâce aux feuilles de saule. C’est un remède connu et reconnu depuis plusieurs siècles, phare chez les Romains et les Grecs. Il est possible de consommer le saule en tisane ou même en gélule. Le but est d’en prendre une à trois fois par jour pour faire baisser la fièvre. Le saule est un excellent antipyrétique !

- Advertisement - Newspaper WordPress Theme