SantéAlcool et diabète : font-ils bon ménage ?

Alcool et diabète : font-ils bon ménage ?

Souvent au rendez-vous durant les fêtes ou pour un after work, l’alcool est connu pour être dangereux, surtout en grande quantité. Mais si l’alcool est mauvais pour l’organisme sain, il l’est encore plus pour les personnes souffrant de diabète. Le diabète est une maladie qui se caractérise par une hyperglycémie, à savoir un excès de sucre dans le sang. Cet excès de sucre est dû à un taux trop bas d’insuline. Chez les personnes diabétiques, le corps est plus précisément le pancréas ne produit plus ou pas assez d’insuline. Cette hormone étant la régulatrice du taux de sucre dans le sang, l’hyperglycémie apparaît.

Un diabétique peut-il boire de l’alcool ?

Les personnes diabétiques se retrouvent souvent confrontées à des interdits et des recommandations, principalement d’ordre alimentaire. Celles-ci ont pour but d’éviter l’accumulation ou l’augmentation du taux de sucre dans le sang, principalement en limitant les produits sucrés, mais également en surveillant sa glycémie quotidiennement. Des sites web tels https://www.diabete.fr/ permettent d’accompagner les diabétiques dans la vie de tous les jours, en les informant des gestes sains à adopter et ceux à éviter.

L’alcool n’est pas interdit lorsqu’on souffre de diabète, mais il est important de le consommer avec modération, de façon occasionnelle et en petite quantité.

De la même manière, il est fortement recommandé de ne jamais boire d’alcool à jeun et de vérifier sa glycémie avant de se coucher.

Un diabétique peut-il boire de l’alcool ?
Source : shutterstock.com

Dans quelle mesure l’alcool affecte-t-il le taux de glycémie ?

L’alcool peut affecter le taux de glycémie du sang de deux façons : il peut provoquer une hypoglycémie (baisse du taux de sucre dans le sang) ou encore une hyperglycémie (hausse du taux de sucre dans le sang). Il est important de noter que les personnes souffrant d’un diabète de type 1 sont plus à risque de souffrir d’une hypoglycémie, alors que les personnes atteintes d’un diabète de type 2 voient plus souvent se développer une hyperglycémie suite à une consommation excessive d’alcool.

L’alcool, une boisson riche en sucre

L’alcool n’en a pas l’air, mais il s’agit souvent d’une boisson hautement calorique, et très riche en sucre. Pas étonnant lorsqu’on sait que le sucre participe à la fermentation alcoolique. Pas de sucre, pas d’alcool.

Il s’agit d’un souci pour les diabétiques dont le taux de sucre dans le sang ne peut être régulé naturellement. Une consommation excessive d’alcool, surtout par les diabétiques de type 2, risque d’entraîner l’accumulation de sucre dans le sang et de conduire à une hyperglycémie.

Un pancréas en attente

L’alcool n’a pas qu’un effet direct dans le sang, il touche également le bon fonctionnement de l’organisme. Le pancréas, qui d’ordinaire produit du glucose pour contrer une hypoglycémie, se concentre exclusivement sur l’élimination de l’alcool qu’il considère comme une toxine. La personne diabétique court ainsi le risque de subir une baisse rapide du taux de sucre dans son sang, pouvant mener à des conséquences graves.

Une insuline boostée par l’alcool

Enfin, l’alcool agit souvent en exacerbant les effets de l’insuline. Les pouvoirs de l’insuline ainsi augmentés risquent de provoquer une hypoglycémie, surtout si le pancréas ne produit pas de glucose à cause de l’alcool.

Dans quelle mesure l'alcool affecte-t-il le taux de glycémie ?
Source : shutterstock.com

Quels sont les risques engendrés par la consommation d’alcool par un diabétique ?

Comme cités plus haut, la consommation d’alcool entraîne des risques plus ou moins élevés selon le type de diabète et le nombre de verres bus. 

Il est très important de surveiller sa glycémie de façon régulière pour anticiper et traiter les symptômes de l’hypoglycémie. Pour les personnes souffrant d’un diabète de type 1, il est recommandé de prendre une collation avant de se coucher, pour éviter, là aussi, la baisse du taux de sucre dans le sang.

Un risque de confusion

L’alcool est un inhibiteur bien connu et ses effets ne surprennent plus. Confusions, atténuation des réflexes, ces symptômes peuvent également être ceux d’une hypoglycémie. Suite à une consommation d’alcool, une confusion entre ivresse et hypoglycémie peut retarder la suspicion d’une baisse de glycémie et donc la prise en charge de la personne diabétique.

Des complications du diabète

Le diabète ne présente pas uniquement un risque d’hypo ou d’hyperglycémie. Cette maladie, surtout si elle est mal maîtrisée, peut mener à des complications sérieuses, déclenchant de l’hypertension, une rétinopathie caractérisée par des lésions de la rétine ou encore une insuffisance rénale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement - Newspaper WordPress Theme