L’apnée du sommeil est loin d’être un problème bénin comme certaines personnes semblent le croire. Ses symptômes peuvent être vraiment graves et parfois même la vie de la personne atteinte est menacée. Par ailleurs, ce trouble peut aussi cacher des pathologies bien plus graves encore, d’où la nécessité de prendre au plus vite des mesures, dès l’apparition des premiers symptômes. C’est la seule manière pour avoir la garantie de bénéficier d’un traitement efficace, afin de reprendre le cours normal de votre vie.

Symptômes de l’apnée du sommeil

Comme toute maladie, l’apnée du sommeil se manifeste par plusieurs symptômes qu’il convient de connaitre. De cette manière, vous serez en mesure de détecter la maladie dès le début, que ce soit à votre niveau ou chez l’un de vos proches. Mais avant cela, il faut aussi savoir exactement ce qu’est l’apnée du sommeil.

Très souvent, on a tendance à confondre les ronflements avec l’apnée du sommeil. Pourtant, ce sont deux maux bien distincts. En effet, l’apnée du sommeil, c’est un arrêt involontaire de la respiration, qui survient au cours du sommeil, et le plus souvent la nuit. Il faut noter toutefois, que l’apnée s’accompagne souvent de ronflements intenses. Par contre, tous les ronfleurs ne souffrent pas forcément d’apnée, il est important d’avoir cette précision.

Ainsi, l’apnée du sommeil se manifeste par plusieurs arrêts involontaires, qui se produisent à une fréquence donnée, selon la gravité de la maladie. Ces arrêts peuvent se produire à raison d’une fois par heure, dans les cas les moins graves. A partir de cinq arrêts par heure, cela devient problématique, car les incidences sur le cerveau et le fonctionnement de l’organisme sont plus importants. Dans les cas plus graves, on peut observer jusqu’à trente arrêts de la respiration, en une heure seulement.

En notant que ces arrêts peuvent durer entre 10 et 30 secondes, il est certain que l’apnée du sommeil aura de graves conséquences sur l’état de santé générale de la personne atteinte.

La première manifestation de l’apnée du sommeil, ce sont les réveils assez brusques du malade, qui a l’impression d’étouffer dans son sommeil. Non seulement ces réveils à répétition nuisent à la qualité du sommeil, mais en plus, ils provoquent d’autres problèmes que l’on peut considérer ici comme les symptômes de l’apnée du sommeil. Il faut savoir à ce propos que dans bien des cas, les personnes souffrant de ce mal n’en ont pas conscience.

Ainsi, les signes permettant de savoir si vous souffrez ou non de l’apnée du sommeil sont :

  • L’état de somnolence dans la journée
  • La perte de mémoire
  • La baisse des performances intellectuelles
  • Les endormissements fréquents et incontrôlés, que ce soit au travail, dans le métro, au volant…
  • Le sentiment dépressif
  • Les maux de tête au réveil
  • La fatigue extrême, surtout dès le réveil
  • Les ronflements importants
  • La sensation de suffoquer pendant la nuit…

Alors vous si notez tous ou plusieurs de ces symptômes sur vous-même ou chez un proche, n’hésitez pas à prendre les dispositions nécessaires. Un diagnostic médical sera nécessaire, pour connaitre également les causes de cette apnée et le moyen de la traiter.

Causes de l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil peut avoir plusieurs causes, parmi lesquelles on peut trouver les maladies liées aux voies respiratoires. Ce sont entre autres : l’œdème pulmonaire ou l’insuffisance cardiaque congestive.

Toutefois, il arrive que l’apnée soit simplement engendrée par une défaillance des muscles du fond de la gorge. Cette défaillance cause le rétrécissement ou la fermeture des voies respiratoires, ce qui empêche l’air de circuler normalement. Pourquoi cette défaillance survient-elle ? Peut-on l’éviter ou la prévenir ? Quelles sont les personnes les plus exposées ?

En réalité, il y a quelques facteurs de risques qui peuvent favoriser l’apnée du sommeil. Il s’agit de :

  • L’obstruction nasale
  • La consommation de relaxants musculaires ou de somnifères
  • La consommation d’alcool
  • Le tabagisme…

Mis à part ces facteurs, il y a également des personnes considérées comme personnes à risque dans le cas de l’apnée. Ce sont :

  • Les personnes de sexe masculin
  • Les personnes d’origine asiatique ou afro américaine
  • Les personnes âgées
  • Les personnes souffrant d’anomalie des voies respiratoires
  • Les personnes ayant des problèmes d’obésité
  • Les personnes venant d’une famille dans laquelle l’apnée du sommeil est fréquente…

Traitement de l’apnée du sommeil

Le traitement de l’apnée du sommeil dépend principalement de la cause de ce mal. Généralement, une simple apnée peut cacher des maladies bien plus graves telles que : un œdème pulmonaire ou une insuffisance cardiaque congestive. Ce sont donc les maladies à l’origine qu’il faudra traiter, et trouver ensuite des astuces pour améliorer l’apnée du sommeil. En d’autres termes, il a plusieurs traitements possibles à l’apnée du sommeil. Voilà pourquoi il est important de toujours consulter un spécialiste.

Il existe toutefois des cas, où l’apnée est légère ou modérée. Ce qui signifie qu’il n’y a pas forcément de maladie grave à l’origine. Vous pourrez alors recourir à des méthodes simples de traitement, comme la thérapie positionnelle. Cette thérapie est basée sur des études qui ont démontré une corrélation entre la position du dormeur, et la survenue des apnées. La conclusion qui ressort de cette étude, c’est qu’il faut à tout prix éviter de dormir sur le dos, afin d’améliorer l’apnée du sommeil. Il faut donc dormir sur le côté, car c’est la meilleure position dans une telle situation.

Ainsi, pour réussir à toujours dormir sur le côté, il y a quelques stratagèmes qui sont utilisés dans le cadre de cette thérapie. Vous aurez le choix entre l’utilisation d’une alarme de position, d’une balle de tennis cousu dans le dos de votre pyjama, d’un oreiller pour le corps, et bien d’autres encore.

Alors si vous souffrez d’apnée du sommeil, il n’y a surtout pas lieu de paniquer, car il existe plusieurs traitements pour soulager les malades. Le plus important toutefois, c’est de prendre rapidement des mesures avant que l’apnée ne s’aggrave.

Voir nos conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici