Le cancer des ovaires est l’un des cancers les plus silencieux. Quand les femmes s’aperçoivent d’une anomalie, les tumeurs cancéreuses sont souvent déjà bien installées. Alors, comment reconnaître les signes d’un cancer de l’ovaire ? Cancer des ovaires : diagnostic, symptômes et traitement, nous vous guidons aujourd’hui pour savoir quand vous faire dépister !

Le cancer des ovaires : quels symptômes prendre en compte ?

La particularité du cancer des ovaires est justement que les symptômes se manifestent souvent tardivement. Pour apprendre à détecter un potentiel cancer, soyez attentive à :

  • Des troubles digestifs (nausées, transit perturbé, ballonnements…).
  • Une perte d’appétit et une grande fatigue.
  • Un essoufflement continu et une douleur thoracique.
  • Des douleurs abdominales ou pelviennes.
  • Des troubles gynécologiques (règles anormales et irrégulières, des pertes vaginales différentes, des douleurs au niveau des seins).
  • Des envies fréquentes d’uriner ou l’impression d’avoir besoin d’aller à la selle.
  • Une lourdeur au niveau de l’abdomen ou l’augmentation de son volume.

Bien sûr, ces symptômes ne sont pas spécifiques au cancer des ovaires, mais au moindre doute, consulter un médecin ou un gynécologue.

Le cancer des ovaires : quels sont les symptômes ?
Source : shutterstock.com

Quelles sont les causes possibles ?

Si le cancer de l’ovaire n’est pas détecté à temps, les cellules cancéreuses vont se multiplier et finiront par rompre la capsule qui entoure l’ovaire. Les cellules iront alors s’étendre aux organes avoisinants : trompes de Fallope, utérus, vessie, rectum, et bien sûr le second ovaire.

Par la suite, les cellules vont poursuivre leur invasion au-delà du bassin pour finir par envahir les ganglions lymphatiques. Les métastases se propagent alors au foie, aux poumons via les vaisseaux sanguins et lymphatiques.

Le cancer des ovaires est le 8e cancer le plus fréquent en France et il est essentiellement dû à une anomalie génétique héréditaire (pour 15 à 20 % des cas).

Les autres facteurs de risques sont :

  • Des règles précoces.
  • Une absence de grossesse.
  • Une ménopause tardive.
  • L’obésité.
  • L’âge (le cancer des ovaires est souvent diagnostiqué aux environs de 65 ans).

Comment diagnostiquer ce cancer ?

Lorsque le cancer des ovaires est diagnostiqué précocement, c’est la plupart du temps suite à échographie de contrôle ou à une opération chirurgicale au niveau de l’abdomen. Malheureusement, le plus souvent, les examens sont entrepris quand les symptômes tumoraux sont significatifs, c’est-à-dire quand le cancer est déjà à un stade avancé.

Le diagnostic de cancer commence par un examen clinique et gynécologique. Le médecin traitant effectue une palpation au niveau de l’abdomen et des seins à la recherche de ganglions, ainsi qu’un toucher rectal et vaginal afin de détecter la moindre anomalie.

Si le médecin généraliste trouve une grosseur, il prescrit des examens complémentaires :

  • Une échographie endovaginale : une sonde est alors introduite dans le vagin afin de visualiser d’éventuels kystes. Le médecin observe la taille, la forme et le contenu du kyste pour déterminer si c’est un kyste bénin ou un kyste malin (cancéreux).
  • Une IRM : si l’échographie ne permet pas de poser un diagnostic précis, le médecin prescrit alors une IRM. Plus précis, l’examen va mettre en évidence l’éventuelle tumeur.
  • Une prise de sang : la patiente devra faire un bilan sanguin pour effectuer le dosage du marqueur tumoral CA 125 et le CA 19-9 pour déterminer si la tumeur est ovarienne ou intestinale.
  • La biopsie : c’est l’examen final qui consiste à prélever un échantillon tumoral pour analyser ses cellules. Seule la biopsie permet d’établir un diagnostic final.
Comment le diagnostiquer ?
Source : shutterstock.com

Quel traitement contre le cancer des ovaires ?

Lorsque le cancer des ovaires est confirmé, le médecin effectue un dernier examen appelé bilan d’extension pour déterminer le traitement adéquat. L’examen consiste en un bilan biologique complet et un scanner.

Les traitements utilisés pour traiter le cancer des ovaires sont la chirurgie et les traitements médicamenteux (notamment la chimiothérapie). Lors de l’opération chirurgicale, le chirurgien procède à une ablation des deux ovaires, des trompes de Fallope et parfois de l’utérus (hystérectomie) selon le stade de la tumeur.

La prise en charge des patientes atteintes de cancers ne s’arrête pas au simple traitement de la tumeur cancéreuse. Une approche globale est envisagée pour soulager les conséquences de la maladie et des remèdes administrés (douleurs, fatigue, nausées, vomissements, problèmes psychologiques…). Tout au long de son parcours de soins, la patiente est accompagnée et un suivi régulier est mis en place, même après la fin des traitements.

Pour finir : vous comprendrez aisément l’importance d’un dépistage précoce pour éliminer tout risque de cancer surtout si vous avez des antécédents familiaux. N’hésitez pas à demander un examen gynécologique approfondi à la moindre suspicion !

Voir nos conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici