Depuis un moment, vous avez constaté des pertes anormales et malodorantes au niveau de votre vagin. Il se peut que vous souffriez d’une inflammation appelée cervicite. Qu’est-ce que la cervicite ? Quelles sont les causes de cette maladie ? Comment détecter et soigner la cervicite ? Découvrez dans cet article, toutes les informations concernant cette maladie à ne surtout pas négliger.

C’est quoi la cervicite ?

La cervicite est une inflammation du col de l’utérus, qui lui est le passage étroit inférieur qui conduit au vagin. Cette maladie d’origine bactérienne, virale ou parasitaire atteint généralement les femmes adultes. La cervicite est infectieuse ou non, aiguë ou chronique. On distingue plusieurs types de cervicite en fonction de leur localisation dans l’organisme.

  • les inflammations du canal endocervical appelées endocervicite
  • les inflammations de la paroi extérieure du col de l’utérus appelées exocervite.
  • les inflammations à la fois localisées sur les 2 parties. C’est-à-dire en interne et à l’externe.

Dans de rares cas, la cervicite peut même se loger dans des organes tels que les trompes de Fallope, l’utérus et le vagin.

Non traitée ou mal traitée, la cervicite peut causer de nombreuses complications chez la femme adulte. Certaines femmes auront à la longue, des difficultés à tomber enceinte. Chez d’autres, l’on peut observer des grossesses extra-utérines ou même des douleurs pelviennes chroniques.

Quelles sont les causes de la cervicite ?

Les causes de l’inflammation du col sont diverses. Généralement, la cervicite est causée par une infection sexuellement transmissible (IST). C’est-à-dire que les infections sont très souvent dues à des relations sexuelles, orales, anales ou vaginales non protégées. Et dans ce cas, la cervicite est aiguë. Les mêmes responsables de cette maladie en cas d’infection sont la gonorrhée, l’herpès génital et la chlamydia. La cervicite est aussi causée par des infections vaginales telles que la vaginite à trichomonas et la vaginose bactérienne. Par ailleurs, on note également des cas de cervicite suite à des réactions allergiques au latex, aux douches et aux irritants chimiques. Les irritants chimiques peuvent être des gels ou des crèmes vaginales. Parlant toujours d’allergies, l’utilisation des préservatifs en latex peut aussi être une cause de cervicite. Aussi, une femme peut-elle contracter la cervicite à la suite d’un traumatisme.

Outre les traumatismes, la présence d’objets étrangers ayant effectué une longue durée dans le vagin peut causer la cervicite. Ces objets sont les appareils intra-utérins, le diaphragme, les tampons, etc. La cervicite peut survenir aussi après un accouchement, une interruption de grossesse ou des interventions gynécologiques.

Quelles sont les causes de la cervicite ?

Quels sont les symptômes de la cervicite ?

La cervicite peut être manifeste ou non. En cas de manifestations de la maladie, de nombreux symptômes variants d’une patiente à l’autre sont observés. Néanmoins, dans la majorité des cas, il peut s’agir des symptômes tels que :

  • un changement du fluide vaginal ( les écoulements vaginaux sont plus abondants, gris, blancs ou jaune verdâtre)
  • des pertes vaginales malodorantes
  • des saignements entre les menstruations ou après les rapports sexuels
  • des douleurs abdominales au cours des rapports sexuels vaginaux
  • des douleurs pelviennes
  • des sensations de brûlure pendant la miction et les rapports sexuels
  • des sensations de démangeaisons
  • des douleurs lombaires
  • une irritation et la rougeur de la sphère qui entoure l’orifice vaginal.

Dans de rares cas, les germes peuvent migrer jusqu’au cœur, aux articulations et même dans le système nerveux. Toutefois, ces symptômes ne sont pas observables chez toutes les femmes. Une visite chez le gynécologue peut donc aider à détecter et prendre en charge cette inflammation.

Quoi qu’il en soit, pour traiter la cervicite, il faut d’abord être sûr que les symptômes sont réellement des signes de cervicite. Dès que les symptômes sont avérés, le traitement adéquat doit suivre.

Quels sont les symptômes de la cervicite ?

Comment diagnostiquer une cervicite ?

Si vous pensez être atteinte de cervicite, consultez immédiatement votre médecin traitant ou un gynécologue. Il est le seul à même d’établir un diagnostic fiable. Ceci permet d’éviter toute confusion avec d’autres troubles en vue d’éradiquer le mal.

Le diagnostic d’une cervicite nécessite très souvent l’assistance et l’intervention d’un professionnel de santé. C’est généralement pendant un examen gynécologique de routine que la cervicite est détectée. Une fois identifié, le médecin devra déterminer les germes responsables de la maladie. Pour ce faire, le gynécologue procédera à différents examens cliniques. Une coloscopie sera donc requise puis des analyses en laboratoire sur un prélèvement vaginal. Ces analyses en laboratoire sont nécessaires pour confirmer le diagnostic du gynécologue et identifier les causes de l’inflammation. C’est alors en fonction de sa cause que la cervicite sera prise en charge.

Quel est le traitement d’une cervicite ?

La bonne prise en charge de la cervicite dépend fortement de la cause de l’inflammation. Les médicaments vous seront donc prescrits en fonction du type de cervicite identifié.

Comme souligné plus haut, la cervicite peut être très dangereuse dans le temps. Afin d’éviter toute complication, il est important de suivre à la lettre les prescriptions médicales. En d’autres termes, vous ne devez utiliser que ce qui a été prescrit par le médecin.

Le traitement de la cervicite bactérienne se fait par une prise d’antibiotiques. Si vous êtes atteinte de cette maladie, une antibiothérapie par voie locale (ovule) vous sera prescrite. Dans les cas graves, la prise d’antibiotiques se fera par voie orale sur une durée de 7 à 10 jours voire plus. Si la cervicite est d’origine virale, le gynécologue prescrira alors des médicaments antiviraux.

En ce qui concerne les réactions allergiques, n’utilisez plus ou retirez les objets responsables de l’inflammation. Évitez également l’utilisation de produits irritants et portez des sous-vêtements en coton.

Pour traiter efficacement la cervicite infectieuse, il est impératif que les deux partenaires sexuels se fassent soigner simultanément. Car, votre partenaire peut être porteur du germe. Il est également conseillé de ne rater aucune prise de médicaments. Pour éviter toute complication, il est recommandé de se protéger lors des rapports durant toute la période du traitement.

Enfin, prévenir vaut mieux que guérir. Pour prévenir les risques de cervicite, certains conseils sont à mettre en pratique :

  • être à l’écoute de son corps
  • Éviter l’utilisation de tout produit susceptible d’irriter le vagin
  • changer régulièrement de tampons lors des règles
  • éviter les rapports sexuels non protégés
  • opter pour des sous-vêtements en coton
  • enlever à temps les appareils intra-utérins.
Voir nos conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici