Pourquoi vouloir se reconnecter avec ses sentiments ou avec ses émotions ? Souvent, au contraire, on préfèrerait supprimer une émotion négative ou difficile – ne plus ressentir l’émotion secondaire désagréable qu’est la jalousie, par exemple, ou se passer du chagrin qui suit un deuil. Et pourtant : en psychologie, lors d’une thérapie ou d’une psychothérapie, votre thérapeute vous accompagnera souvent à vous reconnecter avec vos émotions et vos sentiments. Le but n’est pas d’amplifier votre chagrin, mais au contraire de mieux le vivre. D’ailleurs, même sans aller consulter un psychologue, être connecté à ce que l’on ressent est très important.

Pourquoi se reconnecter avec ses sentiments ?

Vous le savez, l’être humain est complexe : nous sommes à la fois un corps, qui fonctionne avec une certaine autonomie (notre cœur bat sans qu’on y pense, par exemple) et qui est fait pour ressentir les stimuli du monde extérieur (on sent le sable chaud sous ses pieds, l’odeur du gâteau qui cuit, etc.). Mais nous avons aussi un cerveau, le plus développé de toutes les espèces, qui nous permet de penser, mais aussi de ressentir sentiments et  émotions, qui sont plus que des simples réactions organiques (face à un danger par exemple).

Cependant, notre cerveau si bien fait nous joue aussi parfois des tours : et quand nous réfléchissons trop ou que nous rationalisons tout ce que nous vivons, nous nous éloignons de nos propres sentiments. Le monde dans lequel nous vivons est en partie responsable : il ne faut pas se laisser aller aux émotions (car on est jugés « faibles »), on n’a pas tellement le temps de s’attarder sur ce qu’on ressent dans une vie bien remplie. Depuis des siècles, l’intellect est valorisé, au détriment de ce qui vient du corps, et de nos émotions. Il faut encore ajouter que le stress est omniprésent dans nos sociétés : le stress n’est pas une émotion, mais une réaction au départ normale et adaptative qu’on retrouve chez les animaux… mais que l’être humain a tendance à maintenir dans le temps. Ce stress chronique a des effets très négatifs sur la santé, mentale mais aussi physique.

On a enfin tendance à ne pas trop se focaliser sur les émotions et les sentiments, à les laisser de côté, parce qu’on pense qu’en n’y accordant pas d’importance, le négatif va plus rapidement partir. C’est tout l’inverse en réalité : à force de refouler ce que l’on ressent, on peut créer des blocages émotionnels qui ne sont pas moins douloureux.

On vous conseille donc de vous reconnecter avec vos sentiments et vos émotions, ou du moins d’y prêter un peu plus attention, parce que nous autres, êtres humains, sommes « paramétrés » pour réfléchir, mais aussi pour ressentir. Ne pas faire attention à ce que l’on ressent, c’est finalement contre-nature et cela empêche de se sentir bien.

Pourquoi se reconnecter avec ses sentiments ?
Source : shutterstock.com

Comment renouer avec ses émotions ?

Renouer avec ses émotions, savoir gérer ses sentiments au quotidien, accepter des émotions très puissantes (comme lors d’une rupture ou d’un deuil), surmonter un blocage émotionnel, tout cela n’est pas forcément évident.

Une des solutions pour vous sentir mieux, car c’est finalement l’objectif, c’est de faire un travail avec un thérapeute : un psychologue ou un psychothérapeute. Ces professionnels sauront vous aider à nommer vos émotions, à les reconnaître quand vous les ressentez, à déterminer ce que vous ressentez dans votre corps, et finalement, progressivement à réconcilier vos sensations, vos ressentis, vos émotions et votre rationalité (vos pensées).

L’enjeu est de trouver le juste milieu entre un blocage des émotions (parce qu’on pense trop et qu’on éloigne de soi ses propres ressentis) et une hypersensibilité à ses émotions (qui conduit à ce qu’on se laisse déborder par ses propres émotions, sans savoir comment les gérer). Pour le faire seul, pensez à la méditation guidée, au yoga, ou à toute forme de spiritualité qui vous aidera à faire le calme en vous et à accorder plus de place aux ressentis tout en mettant un peu en sourdine le flot incessant des pensées. Certains préfèreront écrire ou dessiner pour exprimer leurs émotions, d’autres encore trouveront dans le sport le moyen de se défouler du stress et des inquiétudes pour laisser la place aux émotions par la suite. Il n’y a pas une recette magique : mais si vous ne connaissez pas la vôtre, commencez par faire quelque chose qui vous fait plaisir, une activité qui ne demande pas de trop réfléchir. Vous verrez que mettre le cerveau en mode « veille » est apaisant.

Dans tous les cas, l’important, quand on veut donner plus de places à ses sentiments, c’est justement de ne pas trop intellectualiser. Certes, analyser ce que l’on ressent permet de mieux se comprendre, mais ce qu’on oublie trop souvent, c’est qu’il faut accepter ses émotions et ne pas chercher à les supprimer. Nous sommes faits ainsi, et être en paix avec ses sentiments, positifs comme négatifs, ne peut que vous apaiser !

Voir nos conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici