L’hôpital privé ou clinique est un établissement de santé et de soins dans lequel les médecins exercent à leur compte (activité libérale). Avec des hôpitaux publics bondés, la patientèle se tourne de plus en plus vers les cliniques privées. Comment choisir un hôpital privé ? Sur quels critères se baser ?

Un hôpital privé : quelle différence avec un public ?

Si on se réfère à l’annuaire des hôpitaux en France, on compte plus de 4500 établissements de santé sur le territoire. Deux types d’établissement existent : les hôpitaux publics et les cliniques privées. Qu’est-ce qui différencie l’hôpital public de l’hôpital privé ?

L’hôpital public est un établissement dans lequel les praticiens sont salariés. Ils sont donc fonctionnaires et sont soumis à une hiérarchie. En outre, tout ce qui touche à la formation, aux soins de pointe et à la recherche est confié aux hôpitaux.  Les cliniques privées sont des organismes à but lucratif. Par conséquent, les médecins qui y travaillent exercent tous à leur compte, en qualité de médecin libéral.

Quelle différence au niveau de la prise en charge et des remboursements ? Les établissements de santé publics et privés sont considérés de la même façon par la sécurité sociale. Ainsi, l’assurance maladie rembourse 80 % des frais de séjour (les frais sont parfois directement payés par la sécurité sociale en cas de tiers payant accepté). Ces 80 % sont calculés en fonction des conventions tarifaires. C’est pourquoi une partie des soins dans le privé ne sont parfois pas remboursés. C’est ce qu’on appelle les dépassements d’honoraires.

Sur les 20 % restants, c’est votre mutuelle qui prend le relais. Vous serez remboursé en fonction de votre contrat (en pourcentage ou par forfait).

Un hôpital privé : quelle différence avec un public ? 
Source : shutterstock.com

Comment trouver facilement un hôpital privé ?

Pour trouver un hôpital privé, il suffit d’avoir une connexion à Internet. En effet, avec la digitalisation des services, vous trouverez rapidement une liste des hôpitaux de France en ligne, notamment sur les annuaires spécifiques. La liste apparaît et vous n’avez plus qu’à vous rendre sur le site de la clinique pour voir quels soins et quels types de consultations sont pratiqués.

Autrement, vous pouvez sélectionner un médecin en particulier et prendre rendez-vous au sein de l’hôpital privé où il exerce. Par exemple, si vous cherchez un neurologue, il suffit de taper “neurologue + le nom de votre ville ou département » dans la barre de recherche. Tout comme pour la liste des cliniques, vous pouvez avoir accès aux avis des patients, afin de vous aider à choisir.

Comment bien le choisir ?

Trouver la liste des hôpitaux privés est facile, mais choisir la clinique dans laquelle on veut être soigné est une autre paire de manches. En effet, entre les avis des patients, les spécialités pratiquées, etc, on peut vite se perdre. Voici quelques conseils pour bien choisir votre clinique :

  • Choisissez la clinique en fonction de vos besoins. Si vous avez besoin d’un excellent cardiologue et des examens poussés, dirigez-vous vers une clinique qui est bien équipée à ce niveau-là.
  • Renseignez-vous sur les dépassements d’honoraires. Certaines cliniques pratiquent des tarifs très élevés. C’est justifié dans les établissements haut de gamme, mais dans un hôpital privé lambda, c’est assez suspicieux dans le sens où on pourrait penser que les médecins sont plus stimulés par l’aspect lucratif des soins que par le soin et l’accompagnement des patients.
  • Rendez-vous sur le site de la HAS (Haute Autorité de Santé) pour vous rassurer quant aux certifications des établissements. Ce site permet également d’en savoir plus sur la structure (capacité d’accueil, sécurité des soins).

À savoir : Sachez que les cliniques ont un niveau de soins inférieur aux hôpitaux publics. Certaines pathologies et surtout certaines urgences médicales ne peuvent être prises en charge que dans un établissement hospitalier public.

Les hôpitaux privés en France sont soumis aux mêmes réglementations que les hôpitaux publics. Les médecins pratiquent une activité libérale, contrairement aux fonctionnaires des hôpitaux qui ont un statut salarié. La qualité des soins et de l’accompagnement varie en fonction de chaque établissement qui est indépendant. À noter cependant que contrairement aux hôpitaux publics, les hôpitaux privés peuvent être mis en faillite et fermés suite à une grave erreur médicale. Par déduction, une clinique qui tourne est une clinique qui n’a jamais présenté de grosse erreur médicale ou de problème majeur. C’est donc un facteur de confiance.

Voir nos conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici