La cigarette électronique est devenue un substitut à la cigarette classique pour des milliers de fumeurs. Savez-vous de quoi est composé le liquide de recharge de l’e-cigarette ? Quel e-liquide choisir ? Lesquels éviter ? Voici les indications à connaitre pour bien choisir votre liquide de cigarette électronique.

Que contient un e-liquide ?

Le liquide pour cigarette electronique contient 5 composants de base :

  • La nicotine : en très petite quantité et sous forme liquide, elle est dosée graduellement (0, 1.5, 3, 6, 9, 12, 16, 18).
  • Du propylène glycol : composant principal du e-liquide, le PG est un exhausteur d’arômes. La texture permet de fluidifier le liquide, de générer une vapeur fine et de transmettre les arômes. Le propylène glycol est mélangé avec de la glycérine végétale (VG). La somme des deux pourcentages est égale à 100.
  • De la glycérine végétale : la glycérine végétale est un composant essentiel du liquide de cigarette électronique. Épaisse, incolore, inodore, elle a un goût sucré. Cet excipient apporte de la douceur au vapotage et produit une vapeur généreuse.
  • Des arômes alimentaires : ce sont les mêmes que ceux qu’on peut trouver dans certains aliments. Ils servent à donner le goût au e-liquide (cerise, menthe, citron, biscuit, chocolat, caramel, etc).
  • De l’eau et de l’alcool (pas systématiquement ajoutés dans les e-liquides) : ces composants servent à fluidifier le liquide. L’alcool permet aussi de rendre le liquide plus homogène et de faire ressortir des arômes.
Que contient un e-liquide ?
Source : shutterstock.com

Tous les e-liquides se valent-ils ?

Les e-liquides contiennent les mêmes ingrédients principaux. La différence se note au niveau des pourcentages. Un liquide de qualité contient 80 à 90 % de propylène glycol et de glycérine végétale. Ce mélange représente la base du e-liquide. Le dosage PG/VG peut varier en fonction de la cigarette électronique ou des préférences des vapoteurs. Plus le propylène glycol est élevé par rapport à la glycérine végétale, plus le liquide est aromatique, mais la vapeur est plus fine. À l’inverse, si la glycérine végétale domine le PG, la vapeur est plus enveloppante et le goût est moins prononcé. Les dosages sont généralement les suivants : 50/50 de PG/VG, 60/40 de PG/VG, 40/60 de PG/VG. Les e-liquides avec plus de PG sont compatibles avec plus d’e-cigarettes puisque le mélange est plus fluide.

Sachez que la différence entre tous les e-liquides se situe également au niveau des excipients. Pour créer de la vapeur, il suffit de la base, c’est-à-dire de propylène glycol et de glycérine végétale. Puis, la nicotine est nécessaire pour les fumeurs ou anciens fumeurs qui ont encore le sentiment de manque. Concrètement, 3 ingrédients suffisent à produire un liquide pour cigarette électronique. Certains excipients sont parfois nécessaires, comme l’eau et l’alcool en cas de rapport PG/VG avec un niveau de glycérine élevé, afin de fluidifier le mélange.

Favorisez les e-liquides avec un rapport PG/VG de 50/50 ou 60/40. En ce qui concerne le fout, préférez les mono-arômes et les saveurs peu sucrées qui seront moins nocives au moment du vapotage.

Tous les e-liquides se valent-ils ?
Source : shutterstock.com

Quelles substances faut-il éviter ?

Certains fabricants de liquides pour vapotage ajoutent des excipients inutiles et parfois dangereux. C’est pourquoi en tant que vapoteur, il est important de connaitre la blacklist des composants nocifs d’un e-liquide :

  • Parabène : il s’agit d’un conservateur bien souvent utilisé dans les produits cosmétiques. Pourtant, c’est un perturbateur endocrinien qui accroit vos risques de cancer.
  • Diacétyle (butadione) : l’inhalation est très dangereuse et peut causer une obstruction des alvéoles pulmonaires.
  • Ambrox : c’est un substitut de synthèse qui sert à remplacer l’ambre gris. L’ambrox, l’ambrosan ou l’amberlyn désignent donc un produit chimique qui donnent une odeur de tabac aux parfums et aux e-liquides. Ils ne sont pas appropriés au vapotage et ne doivent pas être inhalés.
  • Diacétone : cet additif chimique n’est pas approprié au vapotage.
  • Acétylpropionyle : c’est un exhausteur d’arômes nocif pour la santé s’il est inhalé.
  • Acétoïne : semblable au diacétyle, il apporte une note beurrée au e-liquide, mais est potentiellement dangereux lors de l’inhalation.

En outre, vous pourriez trouver le nom “diketone” sur l’étiquette d’un e-liquide. Il s’agit de l’appellation qui regroupe le diacétyle, l’acetoïne et l’acétylpropionyle. Tous ces termes un peu barbares peuvent vous interroger. Quoi qu’il en soit, rassurez-vous, la vapeur de la cigarette électronique est 95 % moins nocive que la fumée d’une cigarette classique. Une cigarette en combustion, c’est 7000 substances dangereuses inhalées. En choisissant un e-liquide de bonne qualité, vos risques sont moindres.

Le saviez-vous : le smartphone est plus récent que la cigarette électronique ! On a donc un recul suffisant aujourd’hui en ce qui concerne les études scientifiques.

Voir nos conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici