En France, les couples ayant une difficulté à concevoir un enfant est estimé à environ 10 %. L’endométriose est l’une des principales causes de l’infertilité chez la gent féminine. Elle toucherait une femme sur sept, selon les statistiques. Qu’est-ce que l’endométriose ? Est-il possible de tomber enceinte lorsqu’on est atteinte de cette maladie ? On vous en dit plus dans cet article.

L’endométriose, c’est quoi ?

L’endométriose est une maladie qui se caractérise par le développement d’un tissu, appelé « endomètre », en dehors de la cavité utérine. Plus précisément, celui-ci se manifeste sur les trompes, les ovaires, le col et même le vagin. Dans certains cas, la muqueuse peut toucher d’autres organes tels que le côlon, l’appendice et la vessie. Il est même possible qu’elle atterrisse dans les poumons dans les cas les plus graves.

Cette pathologie peut être asymptomatique, mais elle peut aussi entraîner une douleur chronique. Il faut savoir que la localisation de la douleur peut être différente, selon la gravité de la maladie. En effet, les femmes souffrant d’endométriose peuvent ressentir une douleur pelvienne, lombaire ou abdominale…

Sachez que l’endométriose provoque un saignement anormal ; et favorise l’apparition de lésions sur les zones touchées. Cette maladie gynécologique se manifeste aussi par d’autres symptômes tels que :

  • La fatigue ;
  • La miction urinaire ;
  • La formation de kystes ;
  • La règle douloureuse et abondante.

L’endométriose est considérée comme une des causes d’un trouble de la fertilité. Près de 40 % des femmes qui en souffrent ont du mal à tomber enceintes. Selon les spécialistes, les femmes âgées de 25 à 40 ans ayant des règles précoces sont plus exposées à cette maladie.

Peut-on tomber enceinte et être atteinte d’endométriose ?

Il faut savoir que l’endométriose ne provoque pas systématiquement une infertilité. Tout dépend de l’évolution de la maladie et des zones infestées :

  • Les femmes qui souffrent d’une endométriose légère arrivent à tomber enceintes sans recourir à un long traitement. Cependant, il est impératif que leurs ovaires et leurs trompes soient intacts afin de favoriser la production des ovules et la fécondation ;
  • Lorsque les lésions s’étendent sur toute la zone pelvienne, les chances d’avoir un bébé sont minces. Il se peut que l’endométriose provoque une obstruction des trompes et une perturbation du cycle menstruel. Une récente étude a également démontré que cette maladie gynécologique affecte le fonctionnement des cils épithéliaux, les éléments qui favorisent la rencontre entre l’ovule et des spermatozoïdes.

Ainsi, les femmes atteintes d’une endométriose peuvent concevoir un bébé. Mais pour limiter les risques d’infertilité, il est primordial de diagnostiquer et de traiter la maladie dans les meilleurs délais. Cette prise en charge rapide permettra d’éviter la gravité de la maladie.

Comment tomber enceinte avec l’endométriose ?

Même si les femmes souffrant d’endométriose peuvent tomber enceintes, le taux de réussite d’une conception naturelle est relativement faible pour elles.

Pour favoriser ses chances de concevoir, la patiente doit avant tout consulter un médecin spécialiste. Un traitement hormonal est généralement prescrit afin de traiter une endométriose légère. Il consiste à prendre régulièrement des pilules à base de progestérone pendant une période donnée.

En cas d’évolution de la maladie, une chirurgie des zones affectées est fortement préconisée. Cette opération est souvent réalisée sous célioscopie. Elle vise à éliminer les lésions provoquées par l’endométriose grâce à un laser. Cet outil va directement détruire les cellules malades. Bien que cette technique permette d’atténuer les douleurs jusqu’à 85 %, elle n’est pas efficace à 100 %. La récidive de la maladie est une possibilité, surtout pour les cas les plus graves.

Comment favoriser ses chances d’avoir un bébé ?

Grâce à l’avancée des recherches scientifiques, de nouvelles méthodes permettent aujourd’hui d’aider les femmes atteintes d’endométriose à tomber enceintes. Outre le traitement médical, quelques options sont réalisables pour multiplier la chance d’avoir un bébé.

La stimulation ovarienne est une des meilleures prises en charge de l’infertilité. Elle permet d’augmenter la production des ovocytes et d’arriver à tomber enceinte naturellement. Cette méthode est indiquée pour les femmes âgées de moins de 35 ans et souffrant d’une lésion minime.

En cas d’endométriose à un stade avancé, l’assistance médicale à la procréation (AMP) est l’option la plus fiable pour tomber enceinte. L’insémination artificielle est une technique répandue pour favoriser la nidation. Elle consiste à collecter et à administrer le sperme du conjoint de la patiente dans l’utérus au moment de son ovulation. Pour augmenter la chance de réussite de la procréation, la FIV est un ultime recours pour les couples désireux d’être parents. Comme son nom l’indique, la fécondation a lieu en dehors de la cavité utérine. Les follicules sont ensuite injectés dans l’utérus de la future mère.

L’endométriose est un problème gynécologique qu’il ne faut pas prendre à la légère. Lorsque cette maladie arrive à un stade avancé, l’assistance médicale à la procréation est la solution la plus efficace pour tomber enceinte. En France, sachez que cette prise en charge est couverte par l’assurance-maladie.

Voir nos conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici