SantéSoins dentairesL'extraction d'une dent de sagesse : déroulement et prix

L’extraction d’une dent de sagesse : déroulement et prix

Les dents de sagesse sont les troisièmes molaires de la dentition humaine définitive. À l’instar des canines, elles existent en quatre exemplaires, à raison de deux par mâchoire. Ces dents commencent à se former sous la gencive à partir de 10 ans. Elles connaissent ensuite un pic de poussée vers 17 ans. Cependant, ce phénomène naturel peut parfois entraîner des complications et requérir une extraction de dents. 

Pourquoi enlever une dent de sagesse ?

L’extraction d’une dent de sagesse est souvent urgente en cas d’infections ou d’inflammations de gencives. Vous devez toutefois consulter un chirurgien-dentiste au préalable pour étudier votre cas et planifier l’opération. Néanmoins, vous pourrez facilement trouver un dentiste avec Clinique Hygiène Dentaire. Le praticien analysera les caractéristiques des dents en question en vue de préparer leur extraction. 

Situées au fond de la cavité buccale, les dents de sagesse sont difficiles à nettoyer et se révèlent propices aux caries. De plus, elles n’ont pas toujours assez de place pour pousser correctement. Le problème vient notamment de la réduction de la taille de la mandibule liée à l’évolution de l’espèce humaine. De ce fait, l’os de la mâchoire n’est plus capable d’accueillir ces dents larges et légèrement aplaties. 

En raison de ces contraintes, les dernières molaires se retrouvent parfois incluses partiellement ou totalement dans la gencive. La dent peut également émerger dans une position inhabituelle la rendant gênante, inaccessible et inutile à la mastication. Cette situation entraîne le plus souvent :

  • Des plaques et des caries dentaires ;
  • Des infections ;
  • Des kystes, des lésions ou des abcès ;
  • Des inflammations de gencives ;
  • Des tensions des muscles de la mâchoire ; 
  • Des résorptions des molaires adjacentes.

Dans la plupart des cas, ces anomalies provoquent à terme l’apparition de douleurs localisées ou diffuses au niveau du visage. Ainsi, les chirurgiens-dentistes proposent généralement l’extraction pour traiter ou anticiper ce type de problème. 

Pourquoi enlever une dent de sagesse ?
Source : shutterstock.com

Comment se passe l’extraction d’une dent de sagesse ?

L’extraction d’une dent de sagesse est une intervention peu invasive. Ainsi, elle se fait habituellement en ambulatoire et sous anesthésie locale. L’opération est réalisée en une ou deux fois en fonction du nombre de molaires à extraire. Sur une évulsion multiple, le dentiste s’occupe simultanément des dents de sagesse se trouvant du même côté. Vous pourrez alors mastiquer dans la partie non traitée. 

La procédure est assez simple. Concrètement, le chirurgien-dentiste dégage la dent, nettoie et désinfecte l’alvéole puis la referme. Les éventuelles sutures disparaissent souvent naturellement. Dans le cas contraire, elles seront retirées par votre dentiste au cours de l’examen de suivi. Il est parfois nécessaire de casser la dent pour faciliter l’extraction lorsque les racines sont courbées ou divergentes. 

Après l’opération, la zone traitée peut saigner durant quelques heures. Il suffit d’appliquer et de mordre une compresse sur l’alvéole pour arrêter le saignement. Un œdème peut également se former à la suite de l’intervention. Pour atténuer le gonflement, appliquez de la glace sur votre joue du côté de la zone d’extraction. Vous devez par ailleurs suivre scrupuleusement le traitement et les conseils postopératoires fournis par votre dentiste.

Combien cela coûte ?

L’extraction d’une dent de sagesse fait partie des soins dentaires remboursés par l’Assurance Maladie. Il est classé parmi les soins conservateurs au même titre que la dévitalisation de dents ou encore le détartrage. Cet acte est ainsi pris en charge 70 % pour un tarif conventionnel fixé à 33,44 euros. La CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) remboursera donc 23,40 euros pour l’extraction de la dent définitive. 

Dans la pratique, le coût de l’opération dépendra du praticien consulté et du nombre de dents extraites. Le chirurgien-dentiste est néanmoins censé vous remettre un devis après la consultation préopératoire. Ce document devrait indiquer la tarification de l’intervention et le taux de la prise en charge, soit 70 % en général. L’extraction est, en revanche, couverte à 100 % pour les patients souffrant d’affection longue durée. 

Le remboursement concerne tous les frais de soins, incluant les consultations préopératoires, les éventuelles radios, la délivrance d’antibiotiques… Cependant, les dépassements d’honoraires sont exclus de la prise en charge. Vous devrez alors vous baser sur la grille de tarifs conventionnés, si vous consultez un praticien ayant droit au dépassement. À titre indicatif, le montant est fixé à 28 euros pour un stomatologue du secteur 1, contre 23 euros pour un chirurgien-dentiste.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement - Newspaper WordPress Theme