SantéIncontinence urinaire chez l'adulte : causes et traitement

Incontinence urinaire chez l’adulte : causes et traitement

L’incontinence urinaire chez adulte est beaucoup plus fréquente qu’on ne le pense et touche particulièrement les femmes après 50 ans. Quelles sont les causes de ces pertes involontaires d’urine ? Comment traiter les fuites urinaires ? Passons en revue tous les types d’incontinence et comment en venir à bout.

Quels sont les différents types d’incontinence possibles chez l’adulte ?

L’incontinence urinaire se caractérise par une perte involontaire des urines. Les fuites urinaires étant un sujet tabou, les personnes atteintes de pertes urinaires ont tendance à s’isoler, à réduire voire arrêter toutes activités sportives, craignant la moindre fuite en public.

Pour comprendre le fonctionnement de ces troubles urinaires, voyons les différents types d’incontinence.

L’incontinence urinaire dite d’effort

Cette incontinence se distingue par des pertes involontaires d’urine, sans ressentir l’envie d’uriner. Elles surviennent à l’effort (soulèvement de charge, pendant le sport…), mais aussi suite à un éternuement, un rire, quand vous toussez… Les femmes en sont beaucoup plus impactées que les hommes, chez qui ce type d’incontinence est rare.

Quels sont les différents types d’incontinence possibles chez l’adulte ?
Source : shutterstock.com

L’incontinence urinaire d’urgence

Appelée aussi incontinence par impériosité, elle est liée au besoin urgent d’uriner. La fuite urinaire précède systématiquement une envie pressante et peut arriver à n’importe quel moment de la journée, en dehors de tout effort.

L’incontinence mixte

C’est l’incontinence la plus courante, elle représente la moitié des cas d’incontinence et associe les symptômes de deux incontinences précédentes.

L’incontinence par regorgement

Ce type d’incontinence urinaire chez l’adulte touche essentiellement les hommes et se caractérise par une vessie qui n’arrive plus à se vider totalement.

L’incontinence urinaire chez l’adulte : quelles sont les causes ?

De nombreux paramètres peuvent causer une incontinence urinaire :

Dans le cas d’une incontinence urinaire d’effort, le relâchement des muscles du périnée et du sphincter de l’urètre qui ferment la vessie est dû la plupart du temps aux changements hormonaux, à la ménopause, après une chirurgie de la prostate ou de l’abdomen, mais aussi suite à des accouchements difficiles. C’est pour cette dernière raison que des séances de rééducation du périnée sont systématiquement prescrites après un accouchement.

L’incontinence urinaire chez l’adulte : quelles sont les causes ?
Source : shutterstock.com

Dans le cas de l’incontinence d’urgence, il s’agit d’une contraction involontaire de la vessie. Ce désagrément peut être lié à une autre maladie comme une infection urinaire, un calcul urinaire ou encore un polype dans la vessie.

Lorsqu’il s’agit d’une incontinence par regorgement, les difficultés à uriner peuvent trouver leurs causes dans une prostate trop grosse ou à un muscle qui ne parvient plus à se contracter.

Que faire pour régler cela ?

Lorsque le besoin d’uriner devient impérieux, lorsque les muscles du plancher pelvien ne font plus leur travail, bref quand on souffre d’incontinence urinaire, le quotidien devient pesant. Alors heureusement, il existe des Couches pour adultes discrètes et efficaces, mais il existe aussi des traitements. Alors, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant, il a sûrement une solution pour soigner ces troubles de la vessie :

  • La rééducation périnéale : un kinésithérapeute vous fera faire des exercices de Kegel. Particulièrement adaptés aux personnes souffrant d’incontinence d’effort, ces exercices des muscles pelviens permettent de reprendre le contrôle de la vessie.
  • Un traitement à base d’œstrogènes : indiqué pour une incontinence due à la ménopause, le traitement pallie les déficits hormonaux responsables du relâchement des muscles.
  • Des bandelettes sous-urétrales : pendant l’intervention chirurgicale, le chirurgien pose une bandelette à travers le vagin. Celle-ci va permettre de soutenir le canal de l’urètre et faciliter la rétention d’urine.
  • Une thérapie comportementale : l’objectif de la thérapie est d’apprendre aux personnes ayant une vessie hyperactive à contrôler leurs envies impérieuses en entraînant leur vessie à suivre un programme de mictions. La thérapie s’accompagne d’exercices de respiration et de relaxation pour allonger les délais entre deux mictions.
  • Un traitement médicamenteux : des médicaments peuvent venir pallier un échec de la rééducation et de la thérapie ou les accompagner.
  • Réduire le volume de liquide ingéré : si vous souffrez d’incontinence urinaire, réduisez votre consommation de liquide à 2 l par jour et évitez de boire 3 ou 4 heures avant d’aller vous coucher.
Que faire pour régler cela ?
Source : shutterstock.com

Le risque d’incontinence urinaire chez l’adulte est important passé un certain âge. Si vous êtes sujet à des fuites d’urine, parlez-en à votre médecin. Il peut aussi s’agir d’un problème ponctuel comme une constipation passagère qui peut causer des fuites d’urine !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement - Newspaper WordPress Theme