SantéMigraine frontale : comment la soulager ?

Migraine frontale : comment la soulager ?

Une migraine frontale, appelée aussi maux de tête ou céphalée frontale arrive souvent sous forme de crises particulièrement douloureuses. Comment reconnaître une migraine frontale ? Comment soulager une migraine frontale ? Voici tous les bons gestes à adopter et les traitements efficaces pour faire passer cette affreuse migraine !

Qu’est-ce qu’une migraine frontale ?

Il existe différentes formes de migraine : la céphalée frontale dite en grappe qui se caractérise par des douleurs au niveau du front et du visage et la céphalée de tension qui elle, se traduit par une sensation de pression sur l’une des deux tempes.

Ces deux céphalées sont les plus fréquentes, mais vous pouvez aussi être sujet à une :

  • Céphalée cervicale dont les douleurs se ressentent derrière la tête et qui est souvent due à de l’arthrose.
  • Céphalée cervico-génique qui se situe d’un côté du crâne et qui est provoquée par un traumatisme ou un faux mouvement.
  • Céphalée de Horton due à la maladie du même nom et qui se caractérise par des douleurs aux tempes.
Qu’est-ce qu’une migraine frontale ?
Source : shutterstock.com

Quelles sont les causes ?

Les causes d’une migraine frontale peuvent être multiples : la fatigue, le stress, le manque de sommeil, l’automédication excessive (surtout si la migraine est chronique), une sinusite, mais aussi l’apnée du sommeil ou un problème de glycémie nocturne (notamment pour les migraines frontales matinales).

Aujourd’hui encore les mécanismes de la migraine sont mal définis et les causes pourraient être liées à toute une série de réactions en chaîne dans le système nerveux, entraînant une dilatation des vaisseaux sanguins cérébraux.

Quels sont les premiers symptômes ?

Les migraines sont souvent récurrentes, elles s’installent progressivement et parfois durablement (jusqu’à 72 heures).

La migraine apparaît alors sur la zone frontale ou sur un côté du visage, avec plus ou moins d’intensité. La personne migraineuse ressent alors comme des pulsations dans la boite crânienne qui s’intensifie avec la lumière et le bruit. Les migraines frontales s’accompagnent parfois de nausées, de vomissements et d’une anomalie de la vision (vue trouble ou apparition de petits points noirs).

Quels sont les premiers symptômes ?
Source : shutterstock.com

Les migraineux arrivent à percevoir des signes précurseurs qui annoncent les futures crises migraineuses, dont ce qu’on appelle le phénomène d’aura. Ce signe avant-coureur précède la crise et peut durer entre 5 à 60 minutes. Il se caractérise notamment par des troubles visuels (éclairs, lumineux, lignes de couleurs, dédoublement de la vue…), parfois une perte temporaire de la vue et des engourdissements du visage ou de la langue.

Plus en amont de la crise (entre quelques heures à 2 jours), certains signes apparaissent également : fatigue, raideur dans le cou, sensibilité au bruit, aux odeurs et à la lumière, fringales, émotivité accrue…

Les migraines frontales sont sans gravité, mais extrêmement pénibles et surtout parfois très douloureuses…

Comment soulager une migraine frontale ?

La première chose à faire pour soulager une migraine frontale est de s’allonger dans le noir, au calme, d’appliquer une poche de gel de froid ou de la glace sur la partie douloureuse et de boire beaucoup.

Comment soulager une migraine frontale ?
Source : shutterstock.com

Ensuite, il existe des traitements de fond comme un Spray nasale pour soigner la migraine et réduire l’apparition des crises ; un traitement hormonal si les migraines sont associées au cycle menstruel ou la prise de médicaments bêtabloquants si le stress est l’une des causes principales de la migraine frontale.

En période de crise migraineuse, vous pouvez recourir aux médicaments sans ordonnance : un antalgique (tel que le paracétamol), un anti-inflammatoire non stéroïdien (ibuprofène par exemple) ou de l’aspirine.

Vous pouvez également soulager vos migraines grâce à des traitements naturels :

  • Préparez-vous une tisane de camomille qui est reconnue pour ses bienfaits anti-migraine.
  • Utilisez les huiles essentielles comme l’huile essentielle de Gaulthérie ou l’huile essentielle de Menthe Poivrée dont les propriétés anti-inflammatoires sont réduire les douleurs névralgiques.

Attention, les huiles essentielles sont souvent irritantes, pensez à les diluer avec une huile végétale en application locale et à bien vérifier la liste des contre-indications. Mais, le mieux est de toujours demander l’avis de votre pharmacien !

Quand faut-il consulter un médecin ?

Bien que la migraine frontale soit bénigne et passagère, il est indispensable de vous rendre chez votre médecin traitant si :

  • Votre mal de tête est très intense.
  • Les symptômes associés sont différents des précédentes crises de migraine.
  • Si votre migraine intervient suite à un traumatisme ou à une blessure.
  • Si les migraines sont de plus en plus fréquentes et/ou qu’elles se déclenchent dès que vous bougez, éternuez ou toussez.
  • Au moindre doute et surtout en cas de céphalée chronique pour que votre médecin vous prescrive un traitement médicamenteux adapté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement - Newspaper WordPress Theme