Assurances et mutuellesMutuelle pour animaux : les points de vigilance

Mutuelle pour animaux : les points de vigilance

L’assurance pour animaux n’est pas obligatoire. Toutefois, souscrire une mutuelle pour son chien ou son chat comporte de nombreux avantages. Encore faut-il bien choisir son assurance parmi les innombrables offres disponibles sur le marché. Pour trouver la meilleure offre, il faut s’attarder sur différents points de vigilance.

Quel est le montant de la franchise pour votre mutuelle pour animaux ?

Comme pour les assurances habitation ou les assurances auto, une franchise s’applique aussi pour la mutuelle pour animaux. Elle correspond à la somme déduite des éventuels frais de santé engagés et qui reste à votre charge. C’est un gage de garantie et de sécurité pour les assureurs.

La franchise peut être prélevée à chaque acte remboursé. L’assureur définit une somme minimale que vous devez payer à chaque fois que vous emmenez votre animal de compagnie chez le vétérinaire. Par exemple, si la franchise est de 15 euros et que la facture de votre visite coûte 50 euros, vous paierez les 15 euros. Le reste sera à la charge de votre assureur. La plupart des compagnies adoptent une franchise annuelle. Cela signifie qu’elle est déduite lors de votre première demande de remboursement.

En fonction du spécialiste des assurances pour animaux, la franchise peut être fixe ou évolutive. Aussi, il est important de bien regarder les conditions liées à la franchise, stipulées dans le contrat d’assurance. En effet, la somme de la franchise peut augmenter au fur et à mesure que l’animal avance en âge.

Toutefois, il est possible de bénéficier d’une assurance santé pour animaux sans franchise. Cette solution coûte néanmoins très cher. Nous la conseillons seulement si les risques médicaux de votre animal de compagnie sont élevés et que vous consultez fréquemment votre vétérinaire. Si vous avez un jeune animal en bonne santé, préférez une offre avec franchise et une prime d’assurance plus abordable.

mutuelle pour animaux

L’alimentation thérapeutique : est-elle prise en charge ?

Les aliments thérapeutiques sont prescrits par les vétérinaires afin de traiter ou prévenir une maladie. Ils se présentent sous forme de croquettes ou de pâtés. Ils coûtent 40 % plus cher que les nourritures « normales » pour animaux [1]. Aussi, il est important de voir si votre assurance couvre partiellement les dépenses allouées à l’achat de cette alimentation thérapeutique. Toutes les offres d’assurance ne proposent pas cette option de remboursement. Il faut choisir une offre spécialisée pour pouvoir en bénéficier.

Dans le cas où votre assureur accepte de payer une partie des achats des aliments thérapeutiques, cette participation reste plafonnée à 20 % des coûts totaux. Une prescription de la part d’un vétérinaire agréé par la compagnie d’assurance est obligatoire. Le remboursement varie également en fonction de la maladie à traiter. Généralement, l’assureur rembourse un régime thérapeutique contre :

  • les calculs rénaux ou l’insuffisance rénale,
  • l’obésité,
  • la diarrhée chronique,
  • le diabète,
  • les allergies alimentaires,
  • le cancer…

Cependant, certaines maladies ne sont pas sujettes à un remboursement. Renseignez-vous bien sur la liste des pathologies que votre assureur accepte ou non de rembourser.

Quel est le pourcentage de prise en charge de votre formule d’assurance ?

Le taux de remboursement constitue l’un des points clés à ne pas négliger lorsque vous sélectionnez une mutuelle pour votre animal de compagnie. En effet, le pourcentage de prise en charge varie suivant votre compagnie d’assurance et la formule choisie. Le remboursement peut être partiel ou total. Donc, ce taux oscille généralement entre 50 et 100 %.

Si vous optez pour la formule basique, vous profiterez d’un remboursement de 50 à 70 % des frais vétérinaires. Ce taux est compris entre 70 et 90 % pour les formules intermédiaires. Enfin, il culmine à 90, voire 100 %, si vous choisissez la formule premium.

Par ailleurs, vous devez savoir que ces pourcentages ne s’appliquent que sur les frais des soins spécifiés dans votre contrat d’assurance. Aussi, il est important de connaître également tous les traitements pris en charge par la formule que vous avez choisie. Par exemple, les formules économiques ou basiques ne remboursent que les frais d’hospitalisation et des actes chirurgicaux pour une maladie ou un accident.

Elles ne prennent pas en charge les frais de déparasitage, les analyses en laboratoire ou encore les frais de séjour en clinique vétérinaire. Pour profiter d’un remboursement pour ces actes, vous devez souscrire une formule intermédiaire. Enfin, les remboursements concernent un plus grand nombre de traitements si vous choisissez une formule haut de gamme ou premium. En effet, ils peuvent prendre en charge les frais de garde, d’euthanasie, d’incinération, de stérilisation, de castration et d’identification.

Source :

[1] https://assurance.carrefour.fr/assurance-sante-chien-chat/assurance-chien/alimentation-chien/aliments-therapeutiques-chien

- Advertisement - Newspaper WordPress Theme