L’hypothyroïdie touche de nombreuses personnes à travers le monde. Beaucoup plus répandue chez les femmes (4 nouveaux cas sur 1000 tous les ans contre seulement 1 sur 1000 chez les hommes), les nombreux symptômes causés par l’hypothyroïdie sont variés et plus ou moins marqués selon les cas. Ce dérèglement de la thyroïde peut être traité avec des remèdes naturels que nous allons vous présenter.

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie ?

Quelles sont les causes ?

Les hormones produites par la thyroïde permettent de réguler le métabolisme du corps, ses fonctions physiologiques et psychologiques. Dans certains cas, la thyroïde est déréglée et ne produit plus assez d’hormones, provoquant un dysfonctionnement du métabolisme, que l’on appelle hypothyroïdie. Il est possible de s’orienter vers un traitement naturel pour soigner l’hypothyroïdie, nous y reviendrons plus bas. L’hypothyroïdie peut être due à :

  • une carence en iode (première cause d’hypothyroïdie) ;
  • une prédisposition génétique ;
  • une infection virale ;
  • une exposition à des radiations ;
  • du stress ;
  • une carence en mélatonine (action sur le vieillissement des cellules).

L’hypothyroïdie peut être :

  • congénitale : dès la naissance, elle est plutôt rare ;
  • acquise : elle se déclenche au cours de la vie ;
  • iatrogène : provoquée par la prise de certains médicaments, par des traitements ou actes chirurgicaux ;
  • auto-immune : le métabolisme lutte contre les hormones de la glande thyroïde et fait baisser leur production (hyperactivité du système immunitaire ) comme la thyroïdite de Hashimoto ou atrophique ;
  • post-partum : thyroïdite auto-immune également, elle apparaît dans 5 à 10% des grossesses et se transforme en hypothyroïdie dans 20% des cas.

Quelles sont les causes ?

Quels sont les symptômes ?

Le principal symptôme de l’hypothyroïdie est un ralentissement du métabolisme, entraînant des dérèglements physiques, psychologiques et physiologiques. De nombreux autres symptômes peuvent être associés à cette maladie :

  • fatigue physique et mentale, somnolence et lassitude ;
  • problèmes de concentration, confusion et perte de mémoire ;
  • refroidissement du corps (hypothermie) et ralentissement du cœur (bradycardie) ;
  • manque d’appétit ;
  • prise de poids ;
  • dérèglement du cycle menstruel ;
  • constipation ;
  • diminution de la libido ;
  • dégradation des cheveux (secs et cassants), perte de poils et sourcils ;
  • peau sèche et pâleur ;
  • douleurs musculaires et articulaires (crampes, raideurs…) ;
  • bouleversements et changements d’humeurs, etc.

Touchant plus particulièrement les femmes, il est conseillé de se faire dépister à partir de 65 ans afin de traiter l’hypothyroïdie dès les premiers symptômes, avant qu’elle ne s’agrave. Un examen médical complet doit être réalisé par des spécialistes (endocrinologue et radiologue notamment) pour confirmer l’hypothyroïdie si le médecin traitant la soupçonne par exemple (palpation de la glande thryorïdienne). Un bilan sanguin est inévitable et des tests biologiques peuvent être réalisés afin de rechercher l’origine de la maladie et mesurer son impact sur le métabolisme du malade.

Quels sont les traitements naturels possibles ?

La thyroïde ne se guérit pas grâce à des médicaments. Cependant, ces derniers permettent de réguler la sécrétion d’hormones et de ralentir l’apparition des symptômes et leur puissance. Il est également possible de s’orienter vers un traitement naturel de cette maladie et compenser ce dérèglement de la thyroïde :

  • l’iode : la carence en iode est la cause principale de l’hypothyroïdie. Ingérer des algues (laminaire, fucus, lori) quotidiennement en complément alimentaire ou en accompagnement de son repas (algues désydratées) permet de stimuler la production d’hormones thyroïdiennes. Une cure d’au moins 3 semaines est nécessaire pour être efficace ;
  • l’avoine : céréale riche en acides aminés et minéraux, l’avoine est un excellent allié contre la fatigue et la somnolence. En flocons, en lait, en compléments ou en extraits de plantes sèches standardisées, l’avoine doit être consommée tous les matins pendant 3 mois en moyenne. Elle est souvent associée au cassis (plante tonique) pour apporter de l’énergie, lutter contre le stress et rétablir l’équilibre hormonal ;
  • l’épinette noire : cette huile essentielle issue des conifères est utilisée pour contrer une fatigue intense. Quelque gouttes mélangées à une crème ou un lait corporel suffisent pour masser les zones douloureuses du corps et stimuler les glandes surrénales (qui assurent le bon fonctionnement de la thyroïde).

Quels sont les traitements naturels possibles ?

La phytothérapie et l’homéopathie sont de bonnes alternatives pour rééquilibrer le système hormonal thyroïdien naturellement, sans consommation de substances chimiques médicamenteuses.

La prise de traitements naturels n’est cependant pas à prendre à la légère et la posologie indiquée doit être respectée. Ils permettent de booster le métabolisme et d’apporter un regain d’énergie, même chez les personnes ne souffrant pas d’hypothyroïdie. Un bilan sanguin et une consultation médicale sont de toute façon incontournables pour poser le bon diagnostic et suivre un traitement adapté.

Voir nos conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici