SantéPhytothérapie : définition et bienfaits

Phytothérapie : définition et bienfaits

Ancestrale et pourtant très populaire, la phytothérapie vous offre une alternative naturelle à la médecine classique et aux traitements médicamenteux. En prévention, en accompagnement ou en soins, les plantes présentent des avantages indiscutables en plus de leurs nombreuses vertus : peu d’effets secondaires, pas d’accoutumance, action rapide. Découvrez tous les bienfaits de la phytothérapie dans votre quotidien.

Qu’est-ce que la phytothérapie ? 

La phytothérapie est à l’origine une médecine traditionnelle totalement naturelle, connue et utilisée depuis des siècles dans le monde entier. Délaissée un temps au profit des médicaments modernes (antibiotiques, aspirine, etc.), la phytothérapie connaît un regain d’intérêt en Occident dans les années 70. Devenant un mode de vie à part entière, la phytothérapie est facile à intégrer dans son quotidien. De façon curative ou préventive, les plantes sont efficaces dans la lutte contre de nombreux troubles, pathologies, affections et infections.

Enrichie et expérimentée par des cultures variées (chinoise, indienne, sud-américaine, africaine, européenne, etc.), la phytothérapie traditionnelle a désormais laissé la place à la phytothérapie moderne. Études scientifiques, analyses et recherches ont permis d’optimiser la médication par les plantes. La phytothérapie est d’ailleurs reconnue par l’OMS comme médecine conventionnelle. Présentant très peu d’effets secondaires, un surdosage ou une mauvaise association de plantes peuvent être dangereux. Il est donc important de consulter un phytothérapeute ou un pharmacien avant de vous soigner par les plantes.

Qu'est-ce que la phytothérapie ? 

Quels sont les bienfaits ?

De nombreux bienfaits sont attribués à la phytothérapie : propriétés anti-inflammatoires, antivirales, antifongiques, anti-oxydantes… Pour profiter de toutes leurs vertus, phytonut met à votre disposition un large catalogue de produits naturels. Les principes actifs des plantes (contenus dans la tige, les feuilles, les graines ou les racines) sont indiqués lors de troubles :

  • circulatoires ;
  • digestifs ;
  • respiratoires ;
  • articulaires ;
  • musculaires ;
  • cutanées ;
  • du sommeil ;
  • de la concentration.

La phytothérapie est également indiquée en cas de maux de tête, fatigue, anxiété, sautes d’humeur, règles douloureuses, ménopause, ballonnements, diarrhées, constipation, infections virales saisonnières, calculs, infections urinaires, herpès, déprime, etc. Intégrez les plantes à votre quotidien vous permettra également de :

  • prévenir et lutter contre l’apparition des troubles cités ;
  • rester en forme toute la journée sans baisse d’énergie ;
  • vous endormir rapidement pour une nuit reposante ;
  • maintenir l’équilibre fragile de votre organisme (digestion, respiration, circulation sanguine, etc.) ;
  • stabiliser votre humeur ;
  • augmenter votre sensation de bien-être au quotidien (la préparation ou l’utilisation de produits naturels apportent un sentiment de sérénité et de reconnaissance personnelle) ;
  • lutter contre le vieillissement des cellules et de la peau ;
  • etc.

Ne bénéficiant pas du même budget qu’en industrie pharmaceutique, moins de brevets sont déposés et moins de recherches sont effectuées pour faire avancer cette branche de la médecine. Consultez un professionnel est donc vivement recommandé pour recevoir des conseils personnalisés et adaptés.

Quelles sont les plantes les plus utilisées en phytothérapie ?

Sous formes de poudres, d’infusions, de gélules, d’ampoules ou encore de cataplasmes, de nombreuses plantes sont utilisées en phytothérapie, avec chacune leurs spécificités. Choisissez vos plantes en fonction de vos maux :

  • perte d’appétit : l’absinthe stimule l’appétit, la production de bile et facilite la digestion. Optez aussi pour le fenugrec, la gentiane ou encore le houblon ;
  • douleurs et traumatismes avec ecchymoses ou hématomes : l’arnica et ses propriétés anti-inflammatoires, analgésiques (antidouleurs) et anti-coagulantes (ne pas ingérer, l’arnica est toxique et allergisante) ;
  • nervosité : l’aubépine réduit les troubles du sommeil et calme la nervosité (ainsi que palpitations, insuffisance cardiaque modérée, asthme, douleurs liées aux règles ou à la ménopause) comme la camomille, le coquelicot, la passiflore ou la valériane ;
  • infections urinaires : très réputée, la canneberge prévient les infections urinaires (conseillée en pharmacie), de même que le bouleau, l’ortie, la busserole, les échinacées… ;
  • troubles du sommeil : houblon, aubépine, passiflore, lavande, mélisse, valériane ;
  • maux de ventre : curcuma, menthe poivrée (propriétés antispasmodiques et décongestionnantes et légèrement sédatives), coriandre, cumin, fenouil, mélisse ;
  • nausées et vomissements : le gingembre qui stimule la sécrétion de bile par le foie, facilite la digestion et calme les douleurs, migraines et douleurs dentaires ;
  • troubles digestifs : l’artichaut, le fenouil, le pissenlit, la sauge et le thym ;
  • troubles de la mémoire et de la concentration : le romarin. Il stimule la mémoire et lutte contre le stress ;
  • hyper ou hypotension : l’huile de pépins de cassis est riche en acides gras essentiels, oméga-3 et 6 aux propriétés anti-inflammatoires et hypotensives.
Quelles sont les plantes les plus utilisées en phytothérapie ?

Les plantes sont sources de nombreux bienfaits et permettent de soigner certains maux du quotidien. Prendre soin de votre corps et prévenir de nombreux troubles est possible et facile grâce à la phytothérapie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement - Newspaper WordPress Theme