De plus en plus de personnes font appel à un coach sportif privé pour se maintenir en forme. La fermeture des salles de sport, les restrictions sanitaires et depuis peu la présentation du pass sanitaire, incitent les Français à changer leurs méthodes d’entraînement : moins, mais mieux.  Le coaching privé a le vent en poupe, c’est indéniable ! Par contre, choisir un bon coach sportif peut s’avérer difficile. Nous verrons ensemble quels sont les qualités d’un bon coach et les chemins qui mènent à ce métier.

Quelles sont les qualités d’un bon coach ?

Le coach sportif doit savoir vous apporter un programme adapté à votre mode de vie, vos compétences, votre physiologie. Il doit poser des objectifs atteignables et faire preuve de pédagogie et de bienveillance pour ne pas vous dégoûter trop vite, le sport pouvant être une véritable corvée pour les plus réticents. Il est donc important que le coach sache s’adapter à chacun de ses clients sans les brusquer et en leur donnant le goût des challenges. C’est là sa principale qualité. Pour commencer, le coach doit avoir une bonne condition physique et maîtriser parfaitement ses exercices. Il doit être relativement calé en anatomie pour ne pas confondre le fémur et le radius par exemple ! Il doit savoir accompagner son client avec pédagogie et douceur pour ne pas le brusquer, il doit savoir le motiver et l’amener à se dépasser physiquement pour donner le meilleur de lui-même. Toujours de bonne humeur, il doit transpirer le dynamisme et la fougue pour entrainer le client dans un tempo d’énergie. Ce métier relativement prisé est depuis quelques années confronté à beaucoup de concurrence dans toutes les grandes villes de France : coach sportif à Lyon, à Toulouse, ils sont très nombreux sur le marché. Un bon coach sportif est aussi un talentueux commercial qui a la tchatche, pour savoir séduire en permanence de nouveaux clients. Quelles sont les qualités d'un bon coach ? 

Comment être un bon entraîneur ?

On a tous un entraîneur qui a marqué notre enfance ou adolescence, celui qu’on a adulé pour ses prouesses techniques et  pour la qualité de ses entraînements, ainsi que sa personnalité… cette faculté n’est pas donnée à tout le monde ! Qu’est-ce qui faisait la différence et explique que l’on s’en souvienne encore aujourd’hui ? Déjà la fait de savoir se faire comprendre joue pour beaucoup. L’entraîneur doit s’exprimer aisément et pouvoir se faire comprendre sans difficulté. Savoir se faire respecter, faire preuve d’autorité si cela est nécessaire, pour recadrer en fixant des objectifs est également un autre point important. Connaître le corps humain, les règles de sécurité et intervenir si un élève se blesse est encore un critère qui faire la différence. Le bon entraîneur, c’est aussi celui qui va prendre le temps avec ses élèves,  s’armer de patience pour enseigner la même chose à des élèves possédant des caractères différents. Il va les pousser à se dépasser et à lutter contre leurs démons, pour donner le meilleur d’eux-mêmes lors des sessions sportives.

Quel est le rôle d’un entraîneur ?

En dehors de l’obligation de résultats pour porter une équipe ou un sportif à son meilleur niveau, son rôle est surtout d’être un coach de vie. Son rôle d’exemple est capital. Feriez-vous confiance à une diététicienne obèse ? Qu’il pratique encore ou plus du tout, il se doit d’être encore dans la partie et de savoir de quoi il parle. Il veille aux nouveautés du marché, aux conseils en nutrition, aux tendances et se place en qualité d’expert. Il a un rôle paternaliste, il protège son poulain comme la prunelle de ses yeux, pour le hisser au sommet. Que de casquettes à avoir pour être le meilleur, c’est la raison pour laquelle, c’est un métier de passion et de positivité. Quel est le rôle d'un entraîneur ? 

Comment devenir coach sportif ?

Outre, ses qualités physiques et morales indéniables dans la discipline, la fiche métier vous indique le cursus à suivre pour devenir coach. Légalement, tout le monde peut devenir coach sportif, le diplôme n’existe pas, mais néanmoins, enseigner la pratique du sport est réglementée. Si vous voulez être crédible, il est conseillé de performer en sport à l’école et de suivre des études en ce sens afin d’espérer décrocher un diplôme dans le sport : BEPJPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport), STAPS ou un DEUTS (métiers de la forme). Ensuite, à vous de démarcher un club sportif, une salle de sport ou de vous monter en indépendant pour dispenser des cours privés à domicile. Le salaire varie de 1 700 € environ en club de sport à des milliers d’euros pour les plus reconnus du secteur. Votre clientèle, votre lieu d’exercice et surtout votre réputation feront la différence. Plus votre agenda sera complet, plus vos tarifs exploseront ! Par la suite, il existe des possibilités d’évolutions, devenir coachs des coachs et former les nouveaux, ou bien monter sa propre salle de sport. Dans tous les cas, le métier à de beaux jours devant lui !

Voir nos conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici