SeniorsQuelques conseils après le décès d'un proche

Quelques conseils après le décès d’un proche

Quand un membre de la famille décède, il revient de vous occuper des affaires présentes à son domicile. Il est important de trouver, à cet effet, la bonne solution pour la gestion de ses affaires. Dans cette optique, le garde-meuble se présente comme une option à privilégier pour conserver les effets personnels et autres objets du défunt. Vous devez aussi effectuer les démarches nécessaires pour régler le problème de la succession et celles liées à l’organisation de ses funérailles. Voici nos conseils pour gérer au mieux le décès d’un proche.

Stockez les affaires du défunt dans un garde-meuble

La gestion des affaires d’un proche décédé constitue un véritable défi à la fois logistique et émotionnel pour la famille de ce dernier. C’est pourquoi nous vous recommandons de prendre les meilleures décisions en stockant ses biens et objets de valeur dans un garde-meuble. Après le décès, vous n’êtes pas en mesure de faire le tri et de vous débarrasser de tout ce qui n’est pas utile. La location d’un box dans un centre de stockage est une solution qui vous permettra d’effectuer cette tâche au moment opportun.

Après un décès, il peut être nécessaire de mettre en vente ou en location la maison de la personne décédée. Dans une telle situation, le garde-meuble reste un excellent moyen de libérer rapidement celle-ci en conservant ses affaires en lieu sûr. Certains objets, compte tenu de la valeur, peuvent faire partie des biens à distribuer aux héritiers du défunt. Pendant que toutes les démarches s’effectuent, il est avantageux de protéger les effets de la personne partie en les conservant dans un endroit sécurisé.

Un tel choix s’avère nécessaire si vous voulez protéger les biens du défunt du vol ou des dommages éventuels. Cela est également judicieux pour empêcher toute personne malintentionnée d’accaparer les affaires de ce dernier et provoquer des conflits entre les membres de la famille. En décidant d’entreposer les biens de votre proche décédé dans un garde-meuble, vous pouvez mieux vous organiser pour les gérer. Gardez en tête que lorsque vous voulez vendre ceux-ci, cela peut prendre énormément du temps. Vous pouvez donc les stocker dans un garde-meuble, le temps de trouver des acheteurs.

garde-meubles

Exemple d’un couple en train de déplacer des affaires dans un garde-meuble à Alès, suite au décès d’un proche.

Comment trouver un garde-meuble sécurisé ?

Le garde-meuble est un endroit où vous allez stocker les biens de valeur de votre proche décédé. Il est par conséquent essentiel de vous assurer que celui que vous comptez choisir soit très bien sécurisé. Sachez que la sécurité fait partie des critères importants de sélection de cette solution pour la conservation des affaires du défunt. La situation du centre de stockage est un paramètre auquel vous devez accorder une attention particulière. Veillez ainsi à analyser de manière minutieuse l’environnement dans lequel se trouve le garde-meuble qui vous intéresse. Optez de préférence pour un lieu fréquenté et bénéficiant d’une surveillance efficiente.

Nous vous recommandons de privilégier un prestataire dont les équipements de stockage sont installés près des zones d’activités commerciales, industrielles ou économiques. Avec une telle localisation, vous êtes assurés d’avoir régulièrement un important trafic de passants à proximité. La présence d’un parking dont l’accès est uniquement réservé aux clients de l’entreprise et d’une clôture assez haute constitue un atout sécuritaire fondamental qui doit vous guider.

Vérifiez également que le centre de stockage bénéficie d’une surveillance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 en plus d’être doté d’équipements de sécurité performants. Assurez-vous ainsi que le garde-meuble est sécurisé par des alarmes appropriées, notamment une alarme anti-intrusion et/ou une alarme incendie. Le prestataire avec un système de sécurité acceptable sera alors celui qui aura installé une alarme générale et des alarmes spécifiques dans chaque box mise en location.

La qualité de l’éclairage de l’entrée principale du lieu où sont entreposées les affaires du défunt est en outre un point à ne pas négliger. Lorsque celle-ci est parfaitement éclairée, cela dissuade d’éventuels voleurs. N’hésitez pas à demander à ce que vous soient fournies des informations utiles sur les systèmes d’alerte anti-incendie dont est équipé le garde-meuble. Cela vous permet de vous faire une idée précise de la qualité du matériel utilisé.

garde-meubles sécurisé

Le coût d’un garde-meuble

Que ce soit à court ou à long terme, le coût d’un garde-meuble varie en fonction de plusieurs facteurs. Pour fixer le tarif de cette solution de stockage, les prestataires tiennent généralement compte de critères tels que le type de stockage désiré, la taille du box ou encore l’assurance des affaires stockées. Il faut également ajouter d’autres paramètres qui ont une incidence sur le prix de ce service comme l’accès au box de stockage, la ville de situation du centre de stockage.

À ce propos, il convient de souligner des écarts importants entre Paris et la Province. Une location de garde-meuble dans la capitale vous coûtera entre 70 et 140 euros par mois. Ce tarif s’applique à une surface allant de 1 à 5 m², soit l’équivalent de 2,5 à 14 m³ de volume. Comptez entre 45 et 95 euros par mois en Province pour un garde-meuble avec les mêmes caractéristiques en termes de surface ou de volume.

D’une manière générale, le prix moyen d’un garde-meuble se situe autour de 50 euros par mois. Pour un tel coût, vous bénéficiez d’un service qui se limite le plus souvent à quelques objets ou meubles, soit une surface disponible inférieure à 5 m². Le fait pour un prestataire d’inclure des services additionnels peut entraîner une hausse de la facture. C’est pourquoi nous vous conseillons de comparer les différentes offres avant de sélectionner un centre de stockage pour y garder les biens laissés par votre proche décédé.

Il existe des comparateurs qui pourront vous aider dans ce sens. Il vous suffit de remplir les formulaires que ces derniers mettent à votre disposition pour recevoir des devis. Il vous appartiendra alors de les étudier attentivement pour choisir en connaissance de cause le type de garde-meuble avec la durée de location qui vous convient.

Les démarches de succession chez le notaire

En dépit de la douleur que vous ressentez après la perte d’un proche, vous devez effectuer des démarches de succession chez le notaire. Ce professionnel doit être contacté dans les 15 jours qui suivent le décès dans le but de déterminer d’un commun accord la date d’un premier rendez-vous. Cette rencontre est nécessaire pour que ce spécialiste du droit fasse la connaissance de la famille du défunt et de toutes les personnes présumées être les héritiers de ce dernier. À cette occasion, il procède à un examen rapide du patrimoine du proche décédé. À partir du décès, le notaire dispose d’un délai de 6 mois pour accomplir les formalités d’établissement de succession et déposer celle-ci auprès des services fiscaux compétents.

Pour l’ouverture du dossier de succession par le notaire, celui-ci doit être en possession d’un certain nombre de documents. Citons, entre autres, le livret de famille du défunt, son acte de décès, ses extraits d’acte de naissance et de mariage et ceux de ses héritiers. L’acte de décès est une pièce essentielle qui va permettre à ce professionnel de savoir l’existence d’une donation entre époux ou d’un testament. Pour cela, il procède en interrogeant le Fichier central des dernières volontés.

L’organisation des funérailles du défunt

Ensemble des cérémonies civiles et religieuses accomplies pour rendre les derniers honneurs à un mort, les funérailles constituent des rites indispensables. Elles permettent de vous préparer les proches au moment de la séparation définitive avec le membre décédé. Si le défunt n’a pas souscrit de son vivant une assurance qui les organise, c’est à la famille que revient cette charge. L’organisation des funérailles passe par la réalisation de certaines démarches administratives obligatoires. Pour gérer cet aspect du décès d’un proche, vous devez disposer des autorisations légales nécessaires. Parmi les formalités utiles d’ordre administratif à effectuer pour organiser les funérailles du défunt, vous retrouverez :

  • la déclaration du décès auprès de la mairie,
  • le choix du cercueil,
  • la date des obsèques,
  • l’impression de faire-part,
  • la diffusion dans la presse d’un avis d’obsèques,
  • les contacts avec chaque intervenant dans l’organisation des funérailles du défunt.

Si vous trouvez ces différentes démarches assez fastidieuses, vous pouvez faire appel à une société de pompes funèbres. Elle pourra vous apporter une aide précieuse dans l’accomplissement de cette tâche ou prendre en charge l’organisation dans son intégralité. Dans un cas comme dans l’autre, l’entreprise assure le transport du défunt dans un corbillard ou une voiture adéquate pour le transfert de cercueils. Avant qu’il ne soit transporté directement au cimetière ou dans un lieu de culte, on procède à la mise en bière du mort.

La cérémonie constitue un moment crucial de l’organisation des funérailles d’un proche qui décède. C’est un moment au cours duquel un hommage est rendu au défunt par ses proches, amis et connaissances. Ce rituel se déroule différemment en France selon les croyances ou la religion de la personne décédée. Il est ainsi possible d’avoir une cérémonie catholique, une cérémonie civile ou laïque, une cérémonie juive ou encore une cérémonie musulmane. Les funérailles se terminent par la crémation ou l’inhumation du défunt.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement - Newspaper WordPress Theme