Tandis que nos modes de consommations alimentaires évoluent, une certaine vigilance doit être éprouvée sur le champ alimentaire. En effet, l’être humain a des besoins nutritionnels qui varient selon divers facteurs et qui doivent être couverts pour assurer la santé et le bon développement de ce dernier. C’est pourquoi il est à la fois utile et précieux de connaître les recommandations quant aux apports nutritionnels préconisés dans le cadre d’une alimentation saine. Voici notre guide pour comprendre le fonctionnement des apports nutritionnels et leur action sur l’être humain.

Qu’est-ce qu’un apport nutritionnel ?

L’apport nutritionnel s’inscrit dans un objectif de santé. Il considère chaque nutriment pour sa capacité à répondre à un besoin physiologique. Les apports nutritionnels sont prescrits par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES). Les nutriments dont il est question sont les protéines, fer, glucides, fibres, lipides ou encore les vitamines. Si vous êtes intéressée par cette thématique et que vous souhaitez acquérir les compétences nécessaires à l’exercice du conseil en nutrition, nous vous recommandons de suivre une formation en nutrition et diététique.

Pour assimiler ces nutriments dans une routine alimentaire équilibrée, il faut distinguer les différents groupes d’aliments ainsi que leurs propriétés nutritives. Nous distinguons sept groupes d’aliments référencés : les sucres et produits sucrés, les matières grasses, les viandes, poissons et œufs, les laits et produits laitiers, les légumes et fruits, les céréales et dérivés et les boissons. Ces groupes agissent comme un guide permettant de penser l’alimentation en portions. C’est aussi un bon conducteur pour élaborer des recettes suffisamment riches en nutriments permettant de couvrir la dépense énergétique de l’individu.

Comment calculer l’apport nutritionnel conseillé ?

Les apports nutritionnels conseillés (ANC) sont relatifs aux recommandations de santé dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Ils représentent des repères pour la population permettant à chaque personne d’adopter un mode de consommation plus sain. Cela passe notamment par apprendre à manger et à composer un petit déjeuner équilibré, mais également à définir les apports nécessaires au cours des autres repas. Les ANC varient en fonction de différents facteurs tels que l’âge, le sexe, la corpulence, la condition physique et l’éventuelle pratique d’une activité sportive.

Pour une femme, en fonction de l’activité physique et du poids, l’ANC varie de 1800 à 2400 kCal. Pour un homme, selon les mêmes modalités, il varie de 2200 à 3400 kCal. Ces recommandations en termes d’alimentation permettent de limiter le risque de carence et de prodiguer un apport en énergie idéal pour entretenir une bonne santé. Toutefois, il faut bien appuyer sur la dimension de conseil relative à l’apport nutritionnel. Il ne s’agit pas d’une règle draconienne à respecter scrupuleusement, mais davantage d’indications à favoriser pour la santé.

Comment calculer l'apport nutritionnel conseillé ?
Source : shutterstock.com

Quels sont les apports nutritionnels conseillés pour un adulte ?

Les apports nutritionnels conseillés pour un adulte sont calculés en pourcentages. Les recommandations concernent avant tout les apports en glucides, protéines et lipides. On estime qu’un adulte, qu’il s’agisse de femmes ou d’hommes, doit avoir ingéré une quantité avoisinant les 55% de glucides sur son apport calorique total. L’apport en lipides doit représenter 30% de l’ensemble des calories consommées. Enfin, il doit compter 15% de protéines sur ce même apport. Ces pourcentages s’appliquent chez les hommes comme les femmes. Seule la quantité en kilocalorie (kCal) qui correspond à la dépense énergétique varie.

Pour définir les apports nutritionnels conseillés les plus adaptés à votre cas, n’hésitez pas à consulter un spécialiste en diététique et nutrition. Ce dernier vous dressera un bilan précis et adapté. L’alimentation est un point à considérer avec sérieux, nous ne saurions que vous conseiller de vous former si la thématique vous intéresse et au cas échéant de consulter un spécialiste.

Voir nos conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici