SantéSyndrome des jambes lourdes : quels sont les signes ?

Syndrome des jambes lourdes : quels sont les signes ?

Sensation de lourdeur dans les jambes, de difficultés à marcher ou encore à se chausser surtout en fin de journée ? Il y a de fortes chances pour que tous ces symptômes désignent un syndrome dit des jambes lourdes. Les jambes lourdes peuvent avoir plusieurs facteurs déclencheurs, certains bénins et d’autres plus graves.

Si 7 femmes sur 10 connaissent à un moment de leur vie des sensations de jambes lourdes, ce syndrome touche aussi les hommes, bien que moins fréquemment.

Le syndrome des jambes lourdes : c’est quoi ?

Le syndrome des jambes lourdes est un syndrome qui apparaît le plus souvent suite à un mauvais retour veineux. Le sang, après avoir déchargé son oxygène, remonte des pieds au cœur. C’est la pression contenue dans les veines ainsi que celle des muscles qui permettent ce retour veineux.

Or, il arrive que chez certaines personnes, majoritairement chez les femmes, ce retour connaisse quelques difficultés. À cause de la gravité terrestre, ce souci se manifeste dans les jambes, créant le syndrome des jambes lourdes.

Celui-ci peut avoir plusieurs causes. Le plus souvent, un facteur génétique est responsable de l’apparition du syndrome. Dans d’autres cas, les jambes lourdes s’expliquent par un manque d’exercice physique doublé d’un surpoids, ou encore par une légère dilatation des vaisseaux sanguins. Le port de bas de contention peut alors aider à améliorer le retour veineux.

Le syndrome des jambes lourdes : c'est quoi ?
Source : shutterstock.com

Comment cela se manifeste ?

Le syndrome des jambes lourdes peut se manifester de différentes façons. On retrouve cependant des symptômes caractéristiques souvent présents chez la plupart des patients.

Des jambes gonflées

Les personnes souffrant de jambes lourdes présentent des gonflements, voire des œdèmes au niveau des jambes, surtout de la cheville et du mollet. Ces gonflements peuvent disparaître au réveil et apparaître au fil de la journée.

Des douleurs plus intenses en fin de journée ou avant les règles

Le syndrome de jambes lourdes a tendance à apparaître vers le milieu/fin de journée. Au réveil, la jambe est reposée et le sang circule sans souci grâce à la position allongée.

Chez la femme, le bouleversement hormonal des règles peut également entraîner des cas de jambes lourdes, voire un accroissement des symptômes.

Une gêne plus importante par temps chaud

Les personnes souffrant du syndrome de jambes lourdes indiquent que la maladie à tendance à s’accentuer par temps chaud, et à plutôt se résorber, voire disparaître par temps froid.

Une difficulté à rester debout en position statique

La position debout statique peut être dérangeante pour les personnes qui subissent le syndrome de jambes lourdes. En effet, en étant debout sans bouger, le retour veineux est plus difficile et ne peut être réalisé que par l’action des muscles et de la pression artérielle.

La marche permet au contraire de favoriser la circulation du sang, et donc le retour veineux.

Des démangeaisons au niveau du mollet

Enfin, nombre de patients ont constaté des démangeaisons – ou prurits – qui apparaissent au niveau du mollet et de la cheville.

Comment soulager vos jambes ?

Plusieurs techniques et médicaments existent pour lutter contre les jambes lourdes. Le repos et la surélévation des jambes de façon quotidienne est une habitude à prendre, mais la pratique de certains sports peut aider à favoriser le retour veineux, sans pour autant encourager la sédentarité.

Faire des sports ciblés

La pratique d’un sport modéré et à une fréquence régulière permet de favoriser la circulation sanguine et donc le retour veineux. Il faut cependant faire bien attention au type de sport choisi. La course à pied et les autres sports provoquant des impacts sont à éviter.

Faire de l’aquagym ou des sports aquatiques est recommandé pour soulager les jambes. En effet, en plus de limiter les chocs, l’eau effectue un massage doux le long des jambes et la température de l’eau, inférieure à celle du corps, favorise le retour veineux.

Porter des bas de contention

Lors d’un diagnostic de syndrome de jambes lourdes, la première recommandation du médecin, si cela se trouve être nécessaire, est le port de bas de contention. Ces bas, en effectuant une pression dégressive de la cheville jusqu’au mollet ou la cuisse, permettent de limiter la dilatation des veines.

Le port de bas de contention est également prescrit aux femmes enceintes pour limiter les sensations de jambes lourdes qui peuvent se manifester à partir du 3e mois de grossesse.

Opter pour des veinotoniques

Du côté des traitements médicamenteux, les veinotoniques sont des comprimés le plus souvent issus de plantes et qui permettent de renforcer les parois veineuses. Des crèmes à base des mêmes composés proposent une action similaire.

- Advertisement - Newspaper WordPress Theme