La randonnée à pied sur plusieurs jours, en France ou à l’étranger, a de plus en plus d’adeptes depuis plusieurs années. Être au contact avec la nature, le plus souvent en montagne, est idéal pour chasser le stress du travail et se ressourcer. Pourtant, de nombreux randonneurs partent sans préparation physique et l’excursion tourne au fiasco ! Maux d’estomac, vertiges, vomissements et nausées peuvent vite venir ternir votre rêve d’évasion ! Voyons comment éviter les douleurs abdominales lors du trekking et apprendre à identifier leurs causes.

Quelles sont les causes des douleurs abdominales lors de randonnée ?

Il existe effectivement plusieurs raisons qui peuvent être la cause de douleurs à l’abdomen pendant un trek.

La turista

Si vous partez en randonnée à l’étranger, sachez que la turista est la première cause de problèmes intestinaux (douleurs au ventre, diarrhées et/ou vomissement et éventuellement de la fièvre). Appelée la diarrhée du voyageur, elle atteint 60 % des randonneurs en pays tropical ou tempéré chaud. D’origine infectieuse, bactérienne et parfois parasitaire, elle apparaît brutalement et provoque l’émission de selles liquides (entre 3 à 8 fois par jour).

Le mal des montagnes

Le mal des montagnes est un phénomène courant qui apparaît à partir de 2000 mètres d’altitude. Il devient problématique à partir de 3500 mètres et dangereux à partir de 5000 mètres.

Il est dû au manque d’oxygène et ses symptômes sont :

  • Nausées et vomissements
  • Fatigue et difficultés à respirer
  • Vertiges et maux de tête
  • Bourdonnements d’oreilles
  • Perte d’appétit
  • Et bien sur douleurs abdominales

Une alimentation inadaptée

Bien que la marche ne soit pas une activité très intense, elle demande toutefois beaucoup d’énergie. Ainsi, lors d’un trekking, il n’est pas rare de voir des marcheurs souffrir de crampes abdominales parce qu’ils ont puisé toutes leurs ressources énergétiques !

Une déshydratation peut aussi être la cause de douleurs abdominales et troubles intestinaux. Plus vous montez en altitude, plus le rayonnement des ultraviolets augmente et donc les risques d’insolation et de déshydratation.

Un manque d’entraînement

Comme toutes activités sportives, le trekking nécessite un entraînement et une préparation physique au préalable. Si vous partez en excursion après des mois de vie sédentaire, il est fort probable que vous souffriez de douleurs abdominales, d’inflammations, et plus globalement de douleurs musculaires.
 

Quelles sont les causes des douleurs abdominales lors de randonnée ?
Par Rawpixel.com / Shutterstock

Comment éviter les douleurs abdominales lors du trekking ?

Comme vous avez pu le constater, il existe plusieurs causes possibles pouvant provoquer des douleurs abdominales lors d’un trekking.

Éviter la turista

La prévention de la diarrhée du voyageur passe par une bonne hygiène : laver soigneusement vos aliments avant de les consommer et stériliser votre eau. Il existe des pastilles purificatrices d’eau pour rendre l’eau potable en randonnée. Elles sont efficaces sur la plupart des bactéries, virus et micro-organismes, par contre si elles ont l’avantage d’être peu onéreuses, vous devrez attendre entre parfois jusqu’à 2 h avant de consommer l’eau traitée. Plus rapides, mais plus chères (une vingtaine d’euros), les pailles filtrantes vous permettent de boire l’eau directement dans un ruisseau ou une rivière. Sinon, la solution la plus simple et la plus économique consiste à faire bouillir votre eau à plus de 100 °C.

Se préparer avant le trekking

Pour une randonnée sans douleur digestive, ni ventre gonflé, et pour éviter le mal des montagnes, il est important de se préparer avant de partir. Commencez par de petites randonnées pour préparer vos muscles aux plus grandes distances. Vous pouvez également faire quelques séances de renforcements musculaires et de running, 2/3 mois avant votre départ en randonnée sur plusieurs jours.

Ensuite, équipez-vous de matériel de randonnée approprié : chaussures adéquates, sac à dos léger et fonctionnel, bâtons de marche…

Adopter un bon rythme de marche

Pensez à toujours vous échauffer avant chaque départ de marche et à vous étirer chaque soir pour éviter les courbatures. Et si vous prenez de l’altitude, faites des paliers de quelques jours pour que votre organisme puisse s’adapter à la raréfaction de l’air.

Ensuite, gardez le rythme lors de votre trekking pour éviter de vous essouffler et respirez par le ventre si vous ne voulez pas souffrir de crampes et de maux de ventre.

Pour finir, il est important d’utiliser des bâtons de randonnée pour éviter de nombreuses douleurs et soulager vos articulations.

Comment éviter les douleurs abdominales lors du trekking ?
Par Youproduction / Shutterstock

Comment les soulager ?

Si malheureusement, les douleurs abdominales viennent gâcher votre randonnée, voici les traitements possibles en fonction des différentes pathologies :

  • Pour la turista : buvez beaucoup d’eau et traitez les symptômes avec un anti-vomitif et/ou un antidiarrhéique. Il est recommandé de ne pas traiter la diarrhée pour éliminer les toxines. Mais, dans le cas d’une randonnée, il est très compliqué pour un alpiniste de gérer la diarrhée en pleine ascension et l’Imodium est donc la meilleure solution. Bien sûr, le régime alimentaire devra également être adapté (riz, chocolat…) et si les symptômes persistent, des antibiotiques seront alors nécessaires.
  • Pour autres douleurs abdominales : prévoyez toujours un en-cas pour les petites fringales et vous redonnez de l’énergie (barres de céréales, mélanges de noisettes, amandes, fruits secs…). Évitez tous produits riches difficiles à digérer. Et après votre rando trekking, offrez-vous un bon massage à domicile pour détendre vos muscles ! 

Image de couverture Par soft_light / Shutterstock : https://www.shutterstock.com/fr/image-photo/group-tourists-backpacks-descends-down-mountain-767348878
 

Voir nos conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici