Assurances et mutuellesComment choisir sa mutuelle dentaire ?

Comment choisir sa mutuelle dentaire ?

Les soins dentaires font partie des soins mal remboursés par la sécurité sociale. En cas de pathologies parodontales, souscrire à une mutuelle dentaire est la meilleure solution pour une bonne prise en charge. Pourquoi souscrire à une mutuelle dentaire ? Comment la choisir ? Quels sont les garanties proposées ?

Une mutuelle dentaire : qu’est-ce qu’elle propose ?

La mutuelle dentaire est une mutuelle spécialisée dans les garanties liées aux soins dentaires. En cas de besoin, vous pouvez estimer votre niveau de garantie sur ce site ou sur un comparateur d’offres. Quel est le rôle de la mutuelle dentaire ?

Les soins pour les jeunes sont pour la plupart bien remboursés par la sécurité sociale et par les complémentaires santé. En revanche, certains soins spécifiques comme les soins dentaires sont très mal remboursés. Par conséquent, il est nécessaire de souscrire à une mutuelle dentaire lorsqu’on est atteint de pathologie parodontale ou lorsqu’on a des interventions programmées.

En plus de proposer un remboursement avantageux, une complémentaire santé spécialisée en soins dentaires n’exige pas de formalité complexe et chronophage (délais d’attente, questionnaires médicaux). La mutuelle soins dentaires propose également divers suppléments aux souscripteurs pour compléter les garanties de base. La prise en charge varie de 100% à 400% et peut inclure les dépassements d’honoraires.

Une mutuelle dentaire : qu'est-ce qu'elle propose ? 
Source : shutterstock.com

Quelles garanties faut-il avoir ?

Généralement, les garanties proposées par les mutuelles dentaires sont les suivantes :

  • Soins dentaires courants : la mutuelle prend en charge les détartrages et les soins liés aux caries qui sont remboursés à hauteur de 70 % par la sécurité sociale. La complémentaire rembourse les 30% restants en fonction des honoraires.
  • Les soins chirurgicaux : les soins chirurgicaux ne sont pas remboursés par l’Assurance Maladie. Ainsi, avoir une bonne mutuelle est primordiale si vous avez besoin d’implants, entre autre. Néanmoins, un reste à charge peut vous revenir, car certains chirurgiens ont des dépassements d’honoraire. Pensez à demander un devis à votre praticien et envoyez-le à votre mutuelle afin de connaitre le montant de votre reste à charge.
  • L’orthodontie : avant de souscrire, vous devez demander un devis à votre stomatologue. C’est en fonction de ce devis que vous pourrez trouver la mutuelle qui rembourse le mieux.
  • Les implants dentaires : la pose d’implants est très courante, mais la prise en charge par la sécurité sociale est faible, voire inexistante. C’est pourquoi certaines mutuelles proposent une garantie spécialise pour les personnes qui doivent programmer plusieurs interventions.
Quelles garanties faut-il avoir ? 
Source : shutterstock.com

Quels sont les remboursements de soins dentaires avec ce genre de mutuelle ?

La sécurité sociale rembourse certains frais dentaires classés en deux catégories : les soins conservateurs (détartrage, visite de prévention, scellement des sillons, traitement des caries) et les soins courants dont les honoraires sont rarement dépassés. D’autres soins comme la pose de prothèses, la pose de couronne, la pose d’un appareil dentaire ou d’un bridge sont remboursés par les complémentaires santé. Ce sont des soins considérés comme des actes de “confort” et ayant un objectif « esthétiques”. Dans ce cas, les mutuelles proposent deux types de remboursement :

  • Le remboursement forfaitaire : le montant maximum des remboursements possibles en termes de soins dentaires est spécifié dans votre contrat de mutuelle. C’est généralement un montant annuel. Attention, si vous venez de souscrire, renseignez-vous sur les délais de carence. Parfois, vous avez accès à votre “cagnotte dentaire » uniquement après plusieurs mois de souscription.
  • Le remboursement en pourcentage : le remboursement en pourcentage est basé sur un simple calcul. Votre complémentaire vous propose une base de remboursement allant de 100 % à 800 %. Le montant du remboursement est fixé sur les tarifs imposés par la sécurité sociale.

Qu’en est-il de la réforme 100 % santé ? Parfois, on évite de se rendre chez le dentiste, car la facture est salée. Depuis 2019, le gouvernement a mis en place la réforme 100 % santé pour les secteurs de l’optique, de l’auditif et du dentaire. Cette réforme concerne principalement la pose de bridge et de couronne dentaire. Les implants dentaires ne sont pas concernés. Depuis 2021, les contrats de mutuelle ont dû intégrer cette nouvelle réforme, sans pour autant changer le montant de la souscription pour les clients.

Enfin, si vous souhaitez éviter l’avance des frais dentaires, choisissez un dentiste mutualiste. Ce dernier ne vous fera payer que le pourcentage à votre charge. En outre, les praticiens mutualistes proposent des tarifs conventionnés par la sécurité sociale. Vous n’aurez pas de dépassement d’honoraire à payer, même pour des actes non remboursés.

- Advertisement - Newspaper WordPress Theme