Le thé à l’arnica est une plante qui peut avoir de nombreuses vertus thérapeutiques. Elle permet entre autres choses, de soigner certains maux tels que les œdèmes, les problèmes de vue, etc. Il existe plusieurs façons de le préparer, mais vous devez choisir celle qui convient le mieux, en fonction de l’usage que vous comptez en faire. Alors suivez bien les posologies avant de préparer votre thé à l’arnica, afin de profiter de tous ses bienfaits.

A quoi sert le thé à l’Arnica ?

Comme on peut s’en douter, le thé à l’arnica est surtout utilisé en phytothérapie. L’arnica elle-même est une plante vivace qui provient de plusieurs endroits dans le monde : l’Amérique, la Russie et l’Europe.

Elle permet de traiter plusieurs types d’affection inflammatoire locale, qu’elle soit d’origine infectieuse ou traumatique. Cette plante contient donc en quantité assez importante, des principes antalgiques et anti-inflammatoires dont l’industrie pharmaceutique se sert régulièrement. Vous en trouverez dans la composition de certaines pommades et onguents (médicaments pâteux à appliquer sur la peau). En médecine classique, le thé à l’arnica est généralement prescrit dans le domaine du sport, ou en traumatologie.

Il est aujourd’hui indéniable que l’arnica présente plusieurs propriétés médicinales. Cette plante parfois vendu sous forme de thé, peut s’utiliser aussi bien en usage interne qu’externe. Il faut toutefois noter qu’en usage interne, on ne l’utilise qu’en médecine homéopathique. Elle pourra donc servir en :

  • Traumatologie : ici, le thé à l’arnica permettra de traiter les hématomes, les douleurs post traumatiques, les hémorragies limitées, et aussi les inflammations.
  • Ophtalmologie : ici le thé à l’arnica permettra non seulement de prévenir, mais aussi de traiter plusieurs maladies. Il s’agit surtout de la dégénérescence maculaire liée à l’âge, et des rétinopathies.
  • Cardiologie : ici le thé à l’arnica pourra aider à prévenir le risque cardiovasculaire. Il permettra aussi d’assurer une meilleure protection des vaisseaux capillaires.
  • Chirurgie : le thé à l’arnica n’est pas à proprement parler, utilisé en chirurgie, mais il permet de traiter certaines douleurs postopératoires.

En ce qui concerne l’usage externe du thé à l’arnica, on peut aussi le regrouper en plusieurs catégories. Ainsi :

  • En traumatologie, cette plante pourra aider au traitement des contusions, des chocs, des œdèmes, des foulures, des hématomes, sans oublier bien sûr les inflammations post traumatiques.
  • En phlébologie, cette plante pourra aider au traitement des troubles veineux, des insuffisances veineuses, des phlébites et des varices.
  • En rhumatologie, cette plante permettra de soulager plusieurs types de douleurs telles que : les douleurs articulaires et musculaires. Elle permettra aussi de traiter des maladies comme l’arthrose, les tendinites et l’arthrite.
  • En dermatologie aussi le thé à l’arnica aura sa place. Cette plante est utilisée dans le traitement des dermatoses inflammatoires, des piqures d’insectes et de furoncles.

Thé à l’Arnica: les bienfaits

Le thé à l’arnica offre de nombreux bienfaits, que ce soit en médecine classique ou en phytothérapie. Elle permet de traiter plusieurs maladies telles que :

  • La myalgie
  • Les œdèmes
  • L’insuffisance veineuse
  • Les ecchymoses
  • La rétinopathie diabétique
  • L’arthrose
  • L’arthrite
  • Les problèmes de vision
  • L’acné…

Myalgie (douleur musculaire)

Pour les douleurs musculaires, c’est surtout le gel à l’arnica qui est utilisé. Mais il est aussi possible de prendre une infusion de thé à base de cette plante, pour soulager le mal.

Les œdèmes

Il faut rappeler que l’arnica ne doit pas être utilisée sur des plaies ouvertes. Par contre, sur de simples œdèmes, vous pourrez l’appliquer de différentes façons pour avoir des résultats visibles en peu de temps.

Ecchymose

Sur les ecchymoses, il est possible d’appliquer du gel ou des pommades à base d’arnica. Une application régulière et prolongée permet de réduire les bleus.

Arthrose

Une application tonique d’un gel à l’arnica, peut aider à soulager efficacement les douleurs d’une arthrose. Elle permet aussi d’améliorer la mobilité des personnes qui souffrent de ce mal.

Problèmes de vision

Avec une utilisation homéopathique de l’arnica sur plusieurs mois, il est possible d’améliorer la vision, notamment chez les patients diabétiques.

Acné

Aujourd’hui, les bienfaits de l’homéopathie en cas d’acné ne sont plus à prouver. Vous pourrez donc utiliser l’arnica, afin de faciliter la cicatrisation des pustules lorsque celles-ci sont de couleur rouge.

Comment préparer du thé à l’arnica

L’arnica présente sans conteste de nombreuses vertus pour la santé et le bien-être de l’homme. Cette plante peut s’utiliser de plusieurs manières, en fonction du mal à traiter, et donne des résultats assez satisfaisants. Généralement, l’arnica est utilisée sous sa forme pharmaceutique, c’est-à-dire en gel ou en pommade. Mais il est aussi possible de préparer des infusions de thé à l’arnica, soit pour la consommation, soit pour une utilisation en compresse.

Quoi qu’il en soit, il faut savoir que la préparation du thé à l’arnica ne diffère pas vraiment de la préparation des autres types de plantes. Par ailleurs, si vous avez accès à la plante elle-même, les parties que vous pourrez utiliser pour préparer votre infusion sont : les racines, les capitules floraux, et les feuilles. Sachez aussi que l’infusion n’est à utiliser en interne (consommation), que sur l’avis express d’un médecin.

Ainsi, pour votre infusion, vous aurez besoin de 10 à 15 grammes de fleurs d’arnica, pour un litre d’eau bouillante. Il faudra laisser le tout infuser pendant environ 15 minutes. Attention à bien retirer votre eau bouillante du feu avant d’y ajouter les fleurs d’arnica. Vous pourrez ensuite utiliser cette préparation en compresses, sur les bosses, les meurtrissures et les contusions.

Vous pourrez aussi l’utiliser en gargarismes pour soulager l’angine ou d’autres types de maux de gorges. Pour finir, si vous devez consommer votre infusion à l’arnica, la dose recommandée est de 1g par tasse. En plus, l’infusion ne devra durer que 10 minutes au lieu de 15.

Veillez bien à respecter les précautions d’utilisation de cette plante, et vous pourrez profiter de ses bienfaits, sans prendre le risque de subir les effets indésirables.

Voir nos conseils

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici